Partager le cinéma

Le Blog d’Autour du 1er mai

lundi 29 août 2016

Nouvelle sélection de films : Argentine, l'utopie en pratique

Nous venons de publier une nouvelle filmographie sur la base cinéma et société. Les films recensés racontent comment les Argentins, à la suite de la crise qui a touché le pays à la fin des années 1990, se sont réapproprié leurs outils de travail et ont remis en marche leurs activités… sans patrons !

Capture.PNG

À la fin des années 1990, l’Argentine vit une crise économique et sociale sans précédent, avec pour conséquences principales une hausse de la pauvreté, d’importants mouvements sociaux, et de rapides changements politiques. De nombreuses entreprises ont fermé durant cette période, notamment à cause du retrait des investisseurs étrangers.

Pourtant, dans ce chaos, des alternatives sont nées, les Argentins ont remis leur pays en marche. Des anciens salariés de nombreuses entreprises ont décidé de reprendre, sans leur patron, les activités et de faire tourner, sous un régime coopératif autogéré, des usines, des hôtels… D’autres chômeurs se sont réunis en union pour peser face aux multinationales et aux municipalités et lancer le processus de récupération, contre lequel s’élevaient les anciens patrons, propriétaires des usines. Des nouveaux systèmes d’échanges, non monétaires, ont été inventés. Des initiatives solidaires ont été mises en place dans le pays. Bref, les citoyens ont remis en cause l’ordre établi, et, malgré les obstacles qui ont été dressés devant eux, leur mouvement fait aujourd’hui figure d’exemple dans le monde entier.

Les films qui vous sont proposés dans cette sélection racontent ces utopies en marche…

À la découverte de ces films…

vendredi 5 août 2016

La plateforme Tënk, c'est parti !

Ce n'est plus parce que l'on passe un été éloigné des salles de cinéma ou des festivals que l'on ne peut pas regarder des films documentaires, depuis la mise en ligne de la plateforme de films documentaires à la demande, Tënk, créée à Lussas !

tenk_logo.png Une version béta de la plateforme, tant attendue depuis plusieurs mois, a été mise en ligne en juillet, en attendant un lancement officiel fin août, au moment des États généraux du film documentaire. Tënk, ce sont, chaque semaine, 10 nouveaux documentaires à voir en ligne pendant 2 mois, sélectionnés par des professionnels amoureux du documentaire et classés par "plages thématiques". Tous ces films sont visibles moyennant un abonnement mensuel à 6€ ou annuel à 60€.

Pour vous mettre en bouche, une sélection des films visibles en ce moment :

mardi 26 juillet 2016

Festival Alimenterre 2016 : tout savoir pour organiser une projection !

Depuis 2000, le CFSI coordonne la campagne ALIMENTERRE, qui sensibilise les citoyens sur les causes de la faim dans le monde et promeut une agriculture familiale durable, garantissant une alimentation pour tous. Le temps fort de la Campagne est le Festival de films documentaires ALIMENTERRE qui se déroule du 15 octobre au 30 novembre. Vous êtes membre d’une association étudiante, professeur dans un lycée, bénévole dans une association, élu dans une collectivité locale, ou encore salarié d’un établissement culturel ? Contribuez au droit à l’alimentation et à une agriculture et une alimentation durable en organisant des projections-débats dans le cadre du festival Alimenterre !

alimenterre2016_-_Copie.PNG

L'Édition 2016 : solutions pour nourrir la planète
Cette année, le Festival ALIMENTERRE met à l’honneur des hommes et des femmes qui changent le monde à leur échelle et contribuent à une agriculture et une alimentation durables.
Paysans, travailleurs agricoles, populations locales, citoyens, consommateurs, élus, entrepreneurs, ils sont nombreux à puiser dans leur savoir-faire les clefs de l’innovation et à apporter des réponses à un problème mondial. Parce qu’il n’y pas de solution unique, le Festival montre des alternatives au pluriel portés par des acteurs multiples situés à différents échelons du local au global. Le Festival ALIMENTERRE a sélectionné 8 films pour alimenter le débat : Quel modèle de production pour une alimentation saine et durable pour tous ? Comment permettre aux paysans et aux travailleurs agricoles de vivre dignement ? Comment leur garantir l’accès aux moyens nécessaires pour produire ? Quel est le rôle des populations locales pour préserver les ressources naturelles et lutter contre le changement climatique ? Comment faire changer d’échelle les alternatives durables ? Tous amènent le citoyen à s’informer, comprendre et agir pour le droit à l’alimentation et une agriculture et une alimentation durable.

Les films sélectionnés cette année :

Téléchargez ici l'appel à participation, où toutes les modalités de participation au festival sont détaillées.

lundi 25 juillet 2016

Le PIB et la recherche de la croissance : limites et alternatives. Nouvelle filmographie en ligne

Rendez-vous régulier de la Base cinéma et société, nous vous annonçons aujourd'hui la mise en ligne d'une nouvelle filmographie, autour du thème du PIB : ses limites et ses alternatives.

filmo_PIB_2_2016.PNG

Le Produit Intérieur Brut, qui mesure la production d’un pays, reste aujourd’hui la référence en termes d’indicateur de santé d’un pays. On recherche la croissance  ! Pourtant, nombreuses sont ses limites, il semble en effet qu’on ne puisse pas mesurer le développement et la santé d’un pays uniquement par le prisme de la croissance de sa production économique. On peut citer l’exemple des dépenses de santé : lorsqu’elles augmentent, elles font grimper le PIB, alors qu’elle ne sont pourtant pas un signe positif pour le pays. L’exemple fonctionne aussi avec des activités de dépollution, de déforestation, de sécurité…

Et quid de tous les échanges non marchands et les activités non monétarisées (bénévolat, travail domestique…) qui enrichissent pourtant la population au quotidien  ? Ils ne sont pas comptabilisés dans le PIB, alors qu’ils améliorent notre qualité de vie.

Par ailleurs, le PIB ne prend pas en compte les disparités de richesses d’un pays… On peut avoir un taux de croissance du PIB fort alors qu’au sein de pays, une grande partie de la population vit dans des situations précaires.

Pour toutes ces raisons, le PIB doit être dissocié de la qualité de vie et du bien-être de la population d’un pays. Il reste nécessaire pour mesurer la production d’un pays, mais doit être complété par d’autres indicateurs qui prendraient en compte les notions de bien-être, de développement humain, d’éducation, de bonheur… Ces indicateurs existent déjà, mais restent peu utilisés. De nombreux économistes l’observent depuis longtemps, mais aujourd’hui, la recherche de la croissance du PIB reste l’unique moteur de nombreuses réformes…

Les films qui vont sont proposés ici présentent les limites du PIB et de la recherche de la croissance à tout prix, et présentent quelques indicateurs alternatifs. Certains films proposent aussi d’adopter la philosophie de la décroissance.

Retrouvez cette sélection ici, et si vous connaissez d'autres films sur le même sujet, n'hésitez pas à nous les signaler, cette filmographie est vouée à s'enrichir !

mercredi 6 juillet 2016

Belleville – Ménilmontant, terres d'accueil ? Projection - débat (vendredi 8 juillet - Paris)

Belleville - Ménilmontant : terres d'accueil ? C'est pour tenter de répondre à cette question que Canal Marches a initié en 2016 un projet au long cours mêlant vidéos, ateliers et événements… Dans ce cadre, l'association vous propose de participer à une projection-rencontre le vendredi 8 juillet.

belleville_menilmontant_8juillet2016.jpeg

Belleville et Ménilmontant, ces quartiers populaires de Paris, accueillent depuis des siècles réfugié-e-s et immigré-e-s du monde entier. Ces hommes, ces femmes, ces enfants traversent les frontières géographiques, fuyant guerre et misère. Ils retrouvent trop souvent ici des frontières entre les hommes, l’exclusion, le racisme.
Peut-on trouver les voies d’une société différente, ouverte, alternative ?
Canal Marches entend contribuer à ce débat à travers le projet « Belleville, Ménilmontant, terres d’accueil ? » qui se développe tant sur Internet que par des initiatives publiques ouvertes à toutes et tous.

Rendez-vous vendredi 8 juillet à 19h00
29 bis rue Saint-Fargeau, 75020 Paris
Plus d'informations ici

Cinéma documentaire en Corrèze : projection du film Les Jours heureux (samedi 9 juillet)

Peuple et Culture Corrèze vous propose, samedi 9 juillet, une soirée de projection-discussion autour du film de Gilles Perret Les Jours heureux, au Foyer rural de Saint-Martin la Méanne.

affiche_les-jours-heureux.jpg

Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France.
Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ».
Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc...

Rendez-vous samedi 9 juillet à 20h30
Au foyer rural de Saint Martin la Méanne
Participation libre

Le Festival Pêcheurs du monde lance un appel à films pour son édition 2017 !

La neuvième édition du festival de Films Pêcheurs du Monde de Lorient se tiendra du 13 au 19 mars 2017. Afin d'alimenter cette future édition, un appel à films est lancé à tous les réalisateurs, producteurs, diffuseurs désireux de faire partager leurs images, leurs films sur le thème des pêcheurs du monde, de la culture et des peuples de la mer.

logo-pecheurs_monde.png Le Festival de Films Pêcheurs du Monde a pour objectifs de :

  • valoriser la production cinématographique de qualité consacrée à la pêche et aux pêcheurs
  • susciter le débat avec les réalisateurs, les pêcheurs, le public et tous les acteurs concernés
  • permettre aux pêcheurs, cinéastes amateurs de présenter leurs images et leur vision de leur activité
  • faire découvrir la pêche aux jeunes générations grâce à des projections pour les scolaires
  • créer un événement de référence visant à inciter à la production de films relatifs aux pêcheurs du monde
  • promouvoir cette production par l'attribution de Prix et assurer la plus large diffusion possible des films présentés au Festival

Conditions de participation

  • La participation au Festival de Films Pêcheurs du Monde est gratuite.
  • La sélection des films en compétition s’effectue sur les productions postérieures au 1er janvier 2012
  • La participation des films hors compétition n’est, elle, soumise à aucune condition de date.
  • Les films sélectionnés traiteront de la pêche et des pêcheurs dans tous les domaines : social, économique, ethnographique, historique, imaginaire, culturel…
  • Pour la présélection, une copie du film devra être transmise par DVD Pal ou par lien internet. Les DVD seront conservés pour les archives du Festival.
  • Les films sélectionnés devront être disponibles pour leur diffusion au Festival dans l'un des formats suivants: HDVCam, Béta SP, DCP, DVCAM, Béta Num, Blu-Ray, DVD ou fichier numérique, en format PAL uniquement.
  • Les réalisateurs peuvent faire concourir plusieurs films, mais un seul pourra être sélectionné pour la compétition.
  • Les auteurs des films en cours de réalisation peuvent également participer au Festival à condition d’avoir précisé la situation avec les organisateurs du Festival.
  • Les films étrangers devront être si possible sous-titrés en français. Dans le cas où aucune version en français n'existerait, les organisateurs du Festival pourront proposer la réalisation d'une version sous-titrée en français sous certaines conditions. Ces conditions feront l'objet d'une convention entre les ayants droit du film et le Festival.

Retrouvez ici le règlement de participation
Et le formulaire d'inscription

mardi 5 juillet 2016

Les Lucioles du doc lancent un appel à films thématique

L'association Les Lucioles Du Doc mène des partenariats avec une grande diversité de structures afin de mettre en place des espaces d'éducation à l'image et de réappropriation de différentes questions de société. Ayant comme outil principal le cinéma documentaire, l'association organise des projections-débats, des ateliers de réalisation ou de programmation, etc. À partir de la rentrée prochaine, Les Lucioles Du Doc va mettre l'accent sur la thématique de la Constitution, et lance un appel à films.

lucioles_doc_2016.PNG

Trois groupes - des lycéen-ne-s de Sarcelles, des femmes inscrites dans un chantier d'insertion professionnelle sur L'Île Saint-Denis, et des hommes détenus de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis - seront réunis afin de questionner le rôle d'une Constitution et de rédiger l'ébauche d'une nouvelle organisation politique. L'ensemble du processus sera filmé par des personnes issues de chaque groupe, préalablement formées aux outils documentaires, et aboutira à la réalisation d'un long-métrage documentaire.

Afin de nourrir ce projet, l'association recherche activement des films documentaires, œuvres sonores ou webdocumentaires, abordant les questions suivantes : Constitution ; démocratie ; processus constituant ; formes alternatives d'organisation politique et sociale. Les films n'évoquant pas ces thématiques ne seront pas pris en considération.

Conditions :

  • Aucune limite d'année de production ou de contrainte de durée ne sont fixées.
  • Les films doivent être impérativement en langue française ou sous-titrés en Français.
  • Les copies sont à envoyer de préférence via des liens de visionnage ou par défaut en DVD (Les Lucioles Du Doc / 136, rue de Charonne / 75011 Paris), accompagnées d'un formulaire d’inscription télécharger ici.

mardi 28 juin 2016

La coopérative DHR fête ses dix ans cet été ! (samedi 2 juillet - Montreuil)

La coopérative montreuilloise de production et de diffusion cinéma DHR (Direction humaine des ressources) fête ses dix ans ! Et à l'occasion de cet anniversaire, vous êtes conviés à un après-midi de projections-rencontres samedi 2 juillet au cinéma Le Méliès, à Montreuil.

DHR_10ans.jpg

Au programme :

Les projections seront suivies d'un débat avec les réalisateurs Vincent Goubet, Sophie Metrich et Julien Milanesi, ainsi qu'avec Vincent Glenn et Philippe Elusse (DHR).

Ces deux films qui comptent pour nous témoignent du courage et de l'engagement de celles et ceux qui osent refuser l'injustice, même (surtout) quand elle est du côté du manche, et qui ne craignent pas de s'aventurer ainsi à contre-courant. C'est ce que nous fêtons à DHR, et ceux qui sont toujours à bord depuis les débuts, pourront témoigner : rien à voir avec un long fleuve tranquille… Inventer les règles du jeu, trouver ce qui nous meut en commun, tenir compte des personnalités sans les confondre avec des égos, accorder nos violons, définir des priorités collectives ... jusqu’à parfois tenter de les mettre en application !

Rendez-vous samedi à partir de 16h15
Au cinéma Le Méliès, 12 place Jean Jaurès, Montreuil
Pour plus d'informations, rendez-vous ici !
Et la liste des films distribués par DHR, c'est par !

jeudi 23 juin 2016

Nouvelle sélection de films : Des films d’animation pour nourrir notre réflexion

Nous venons de publier sur la Base cinéma et société une sélection filmographique de films d’animation qui donnent des éléments de compréhension sur des sujets économiques, sociaux et environnementaux.

selection19.PNG

Pour comprendre les enjeux mondiaux actuels en termes économiques, sociaux et environnementaux, et proposer une voix différente de celle des médias dominants, de plus en plus de structures de la société civile, et de réalisateurs, s’emparent du film d’animation pour illustrer leurs réflexions et nourrir la nôtre.
Par ailleurs, le film d’animation, qui semble une forme particulièrement accessible à tous, et qui se révèle parfois très ludique, permet de sensibiliser aux problématiques traitées une audience plus vaste et diversifiée. Il en résulte de nombreux films qui permettent, en quelques minutes, de comprendre des notions, des concepts et des problématiques clefs de notre monde actuel.
Dans cette sélection de films, il sera question d’enjeux environnementaux, et notamment d’alimentation, ainsi que des films sur le changement climatique. Il sera aussi question de problématiques économiques, et enfin vous trouverez des films sur notre société de consommation de masse.

Retrouvez cette sélection ici.

Cette sélection est ouverte pour être complétée, si vous repérez des films qui pourraient venir l'enrichir, n'hésitez pas à nous les signaler !

Vous pouvez également retrouver ici toutes les sélections de films que nous avons publiées

lundi 20 juin 2016

6ème Ciné d'été à Tulle : Partitions cinéma (du 23 au 25 juin)

La ville de Tulle vous convie pour le désormais traditionnel Ciné d'été. Cette année, c'est en musique que nous avons rendez-vous, autour du thème "Partitions".

6cinete2016.PNG

Au programme :

  • Jeudi 23 juin :
    • 18h, Cinéma Véo : Chantons sous la pluie, de Stanley Donen
    • 20h30, Parc de la mairie : Inauguration musicale et chantée. Impromptu autour des Blues Brothers par les élèves du collège Clémenceau
    • 21h00, Improvisations à l’accordéon par les élèves du Conservatoire de Tulle et leurs professeurs Rémi Sallard et Fred Valy
    • 22h00, projection en plein air : Les Blues Brothers, de John Landis
  • Vendredi 24 juin, Cinéma Véo
    • 16h00 : Une chambre en ville, de Jacques Demy, précédé de Aubervilliers, de Eli Lotard et Jacques Prévert
    • 18h00 : Le Bal, d'Ettore Scola, précédée de Umbrella, court métrage musical
    • 21h00 : On connaît la chanson, d'Alain Resnais
  • Samedi 25 juin
    • 10h15, médiathèque Eric Rohmer en partenariat avec le festival Kind of Belou de Treignac : Coup de sang, de Jean Marboeuf en présence du réalisateur et de Jean Rochard, producteur de la musique
    • 14h30, Cinéma Véo : Rencontre autour de la place de la musique dans le cinéma avec Jean Marboeuf, Jean Rochard et Alain Jomy.
    • 16h15, Cinéma Véo : Sita chante le blues, film d’animation de Nina Paley, États-Unis
    • 18h30, Cinéma Véo : A une heure incertaine, de Carlos Saboga, musique Alain Jomy
    • 22h00, Cinéma Véo : La trace, de Bernard Favre, musique Marc Perrone, en lien avec les Nuits de Nacre.

Rendez-vous à Tulle du 23 au 25 juin
Le programme complet est à télécharger ici

jeudi 9 juin 2016

Tulle, 9 juin 1944. Des films pour ne pas oublier

Tulle, 9 juin 1944 : la division SS Das Reich organise la pendaison de 99 hommes dans les rues de la ville, et la déportation dans les camps de la mort de 149 autres. Ensuite, cette division prend la route d'Oradour sur Glane… Plusieurs films racontent ce massacre, et donnent la parole aux témoins…

L'association Peuple et Culture Corrèze, qui mène depuis des années un important travail autour de la mémoire de ces massacre, a notamment réalisé deux films :

Patrick Séraudie a également réalisé un film sur ce sujet : Le Silence et la douleur.

mardi 7 juin 2016

Crossing the bridge, the sound of Istanbul : projection en Corrèze

Peuple et Culture Corrèze et l'association Kassoumaï s'associent pour vous proposer vendredi 10 juin une soirée de projection-rencontre autour du film de Fatih Akin Crossing the bridge, the sound of Istanbul.

crossing_the_bridge.jpg

Fatih Akin suit ici la rencontre d’Alexandre Hacke, bassiste et guitariste rock mais aussi auteur-compositeur, avec les sons et les musiciens d’Istanbul, ville foisonnante coincée entre deux mondes. De la musique classique turque au hip hop en passant par le rock psychédélique, le punk, l’électro et la musique tzigane, ces stambouliotes se acontent, disent leur monde, leur histoire et leurs révoltes et nous voici happés par leurs mélopées et les images de Fatih Akin. Au final, après les tourbillons du derviche, c’est un pont entre eux et nous que nous avons franchi.

L’équipe de Kassoumaï.

Rendez-vous vendredi 10 juin à 20h30
À la salle des fêtes de Saint-Martial Entraygues (Corrèze)
Entrée libre

mercredi 25 novembre 2015

En route pour la Cop 21 : filmographie et soirée de projection autour du climat

À quelques jours de l'ouverture de la COP 21, nous relayons auprès de vous deux initiatives du Cedidelp, médiathèque située dans le 11ème arrondissement de Paris : une soirée de projection exceptionnelle, et une sélection de films sur le sujet.

This Changes Everything_STEPH


1. Projection-débat : Tout peut changer !, mercredi 2 décembre 2015 à 19h30, salle Olympe de Gouges

Avec la présence exceptionnelle de Naomi Klein et Avi Lewis, ainsi que d’une partie de l’équipe du film.

  • Projection de Tout peut changer de Avi Lewis (2015, 90', VO ST FR)

Et si la crise climatique était finalement la meilleure chance que nous ayons de construire un monde meilleur ? Filmé sur quatre ans dans neuf pays et à travers cinq continents, ce film inspiré du best-seller éponyme de Naomi Klein réinvente l’immense défi du changement climatique.

  • Débat : Initiatives citoyennes pour une transition sociale et écologique.

Table-ronde animée par Bernard Salamand (Ritimo/CRID), avec Naomi Klein et Vladimir Slivyak (Ecodefense), à l'occasion de la sortie du numéro spécial Climat : choisir ou subir la transition ? de la collection Passerelle, éditée par Ritimo.

Rendez-vous mercredi 2 décembre à 19h30
Salle Olympe de Gouges, 15 Rue Merlin, 75011 Paris
Entrée libre sur réservation obligatoire, par mail uniquement : cedidelp@ritimo.org
Toutes les informations pratiques sont à retrouver ici


2. Sélection de films Climat : choisir ou subir la transition ?

«  Changement climatique  », «  gaz à effet de serre  », «  hausse des températures  », «  crise écologique  », «  transition énergétique  »… autant d’expressions entendues au quotidien, que l’on s’apprête à entendre davantage, à quelques jours de l’ouverture de la COP 21. Des expressions parfois confuses, et déconnectées de la réalité concrète pour une partie de la population. Or, les impacts du dérèglement climatique se font d’ores et déjà sentir, notamment pour les populations les plus vulnérables.

Cette filmographie propose des films qui permettent de dresser un état des lieux du réchauffement climatique et de ses dangers, à court et moyen terme. D’autres films invitent au passage à l’action et proposent des solutions concrètes à différentes échelles.

Cette filmographie a été réalisée par le Cedidelp grâce à la base Cinéma et société, à la sélection «  L’Homme face au climat  » du Mois du film documentaire, à la sélection spéciale «  Climate change  » de la base «  Films for Action  » dont les films sont visionnables en ligne. Elle a été éditée dans la revue Passerelle numéro 13, parue à l'occasion de la COP 21.

Retrouvez la sélection de films ici.

mercredi 18 novembre 2015

Annulation de la séance de ce soir "L'Homme face au climat"

Nous vous informons que, compte-tenu des événements tragiques de vendredi 13 novembre, par respect pour les victimes et leurs proches, nous avons décidé de reporter la soirée de projection "L’Homme face au climat" prévue le 18 novembre, à une date ultérieure.

Nous vous tiendrons informés.

Festival Vu d'ici (du 26 au 28 novembre - Pantin)

L'association Les Engraineurs vous présente le festival Vu d'ici, qui se tiendra la semaine prochaine dans le quartier des Courtillières à Pantin. Autour de la thématique « 20 ans d'images de la banlieue », la programmation propose tout autant des films d'atelier que des films professionnels, des débats ainsi que des séances jeune public.

VU_D_ICI_AFFICHE.jpg

Vu d'ici, c'est un festival de cinéma pour découvrir, au fil des projections, 20 ans d'images de banlieue. Les séances en camion cinéma mêlent œuvres de grands cinéastes tels que Jacques Doillon, films Issus des ateliers d'écriture des Engraineurs et films de jeunes artistes comme Faïza Guène, Yassine Qnia ou Carine May. Des rencontres, des séances pour les petits, un concert et un repas à partager complètent le programme afin de revenir sur l'histoire des grands ensembles et de leurs habitants. Et, peut-être, tracer des pistes pour l'avenir. En complicité avec la ville et à l'occasion de la fin des travaux du Serpentin, l'association les Engraineurs invite à la rencontre de films tournés aux Courtillières, mais aussi dans les quartiers et villes voisines.

Rendez-vous du 26 au 28 novembre 2015
Quartier des Courtillières, Pantin
Le programme et les informations pratiques sont à retrouver ici ou en téléchargeant ce document

vendredi 13 novembre 2015

Soutenez la coopérative DHR et ses oeuvriers !

La coopérative DHR (direction humaine des ressources), dont nous suivons le travail depuis longtemps, a lancé un appel à soutiens pour sa nouvelle campagne "Changer l'argent". Il s'agit de participer financièrement afin de produire et distribuer un cycle de cinq films pour réinventer la finance, la banque et la monnaie.

DHR_changer_argent.jpg

Dette, énergie, santé, finance, agriculture, éducation, biodiversité, ressources naturelles … Nous n’avons donc pas le choix ? Il n’y aurait pas d’alternatives ? C’est en tout cas ce que veut nous faire croire le discours dominant. Pourtant, des collectifs se constituent face à de grands projets d'aménagement inutiles ou pour faire reculer la prolifération des armes, des habitants se regroupent en coopératives pour mieux se loger, ou en AMAP pour maintenir une agriculture de qualité et de proximité... Des milliers d’autres expériences, individuelles ou collectives, proposent des voies pour sortir de l’ornière.

C’est à les faire mieux connaître que s’emploie depuis 10 ans la coopérative DHR, par la production et la diffusion de films. Surtout, l’activité de distribution des films en salle est emblématique de DHR : la salle de cinéma est vue comme un espace commun de réflexion, d'émotion, de pédagogie et de débat.

Aujourd'hui, devant la difficulté à financer des œuvres qui intéressent plus les citoyens que les diffuseurs, nous proposons aux futurs spectateurs et structures intéressés de s’impliquer chaque année dans la production et/ou la distribution des films que nous soutenons, en pré-achetant les DVD, les places en salle ou les droits de projection qui les intéressent.

La campagne que nous vous proposons cette année, portée par le site de financement participatif de la banque coopérative La Nef, a pour thématique « Changer l’argent ». Nous travaillons à produire et distribuer un cycle de cinq films pour réinventer la finance, la banque et la monnaie. Cette action, inscrite dans la durée, vise entre autres à accompagner l'émergence des nouvelles monnaies et des banques éthiques, deux leviers d’une particulière importance. Parce qu'aujourd'hui, dans le champ politique et dans nos vies, rien ne changera si nous ne créons pas un rapport de force citoyen avec les pouvoirs financiers.

Pour plus d'informations, et pour participer à cette campagne, qui se termine le 15 novembre, rendez-vous ici !

mardi 3 novembre 2015

Projection "Je lutte donc je suis" en présence du réalisateur (12 novembre 2015 - Limoges)

Mémoire à vif, association amie, qui organise de nombreux événements à Limoges autour du thème de la mémoire, plus particulièrement sur les mémoires occultées, et la solidarité avec les combats d'aujourd'hui, vous propose une soirée de projection rencontre autour du dernier film de Yannis Youlountas, Je lutte donc je suis, en présence du réalisateur.

jeluttedoncjesuis_limoges.jpg

Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants refusent de baisser les bras. Une même devise résume leur courage de résister, leur joie de créer et leur persévérance à toute épreuve : «  Je lutte donc je suis  ». Quelques mots pour vivre debout, parce que rester assis, c’est se mettre à genoux.

La projection sera suivie d'une discussion avec le réalisateur.

Rendez-vous jeudi 12 novembre à 20h30
Au cinéma Le Lido, à Limoges
Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de Mémoire à vif

jeudi 29 octobre 2015

Campagne de financement participatif pour le film "Le Rêve perdu des hommes du fleuve"

Christophe Cordier, réalisateur de nombreux films recensés dans la Base cinéma et société, lance un appel pour le financement participatif de son prochain film Le Rêve perdu des hommes du fleuve, appel que nous nous permettons de relayer auprès de vous aujourd'hui. Un film autour de la réappropriation des cultures indigènes, de l’écologie politique, et un voyage cinématographique en Amazonie péruvienne.

reve_hommes_fleuve_cordier.PNG

Iquitos, Pérou, le jour émerge à peine de la nuit.
 De jeunes étudiants indiens se frottent les yeux. Debout devant leurs pupitres, ils entonnent un chant péruvien. Leur castillan est fragile, les rires se contiennent. Un enseignant Indien à la peau cuivrée leur demande de s'assoir. Nous sommes à "Rios de Saber", les Rivières du Savoir…

Rendez-vous sur la page du film pour tout savoir de cette aventure et la soutenir !

lundi 26 octobre 2015

"Je lutte donc je suis" : projection-rencontre à Tulle (2 novembre 2015)

Peuple et culture, en partenariat avec le cinéma Le Palace, vous propose une soirée de projection-rencontre autour du film Je lutte donc je suis, de Yannis Youlountas, réalisateur et écrivain franco-grec, en sa présence. Une soirée à ne pas rater !

Une soirée pour débattre et penser ensemble les questions qui, à travers l’expérience grecque des mois derniers, nous traversent et nous taraudent. Est-il possible de mener une autre politique que celle choisie par l’Eurogroupe pour un pays de la zone euro ? La réponse donnée a été sans appel, c’est non. Et quiconque s’y essaie ou prétend malgré tout s’y essayer est promis en plus à l’humiliation. Sans présumer de la suite des événements en Grèce, une question (entre autres) s’impose aux citoyens que nous sommes et à tous les courants sociaux et politiques européens qui appellent de véritables et nécessaires transformations en Europe : si un pays bascule du côté de l’alternative sociale et écologique, comment et à quelles conditions pourra-t-il mener sa politique s’il reste dans la zone euro ? Et quelles autres voies peut-on construire ?

jeluttedcjesuis1.jpg Quelques mots sur le film…
De Grèce et d’Espagne, un vent du sud souffle sur l’Europe contre la résignation. Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants refusent de baisser les bras. Une même devise résume leur courage de résister, leur joie de créer et leur persévérance à toute épreuve : "Je lutte donc je suis". Quelques mots pour vivre debout, parce que rester assis, c’est se mettre à genoux. Une brise marine, souriante et solidaire, de Barcelone à Athènes et d’Andalousie en Crète, qui repousse les nuages du pessimisme. Un voyage palpitant en musique, d’un bout à l’autre de la Méditerranée, en terres de luttes et d’utopie.

Rendez-vous lundi 2 novembre à 20h30
Cinéma Le Palace, Tulle
Plus de renseignements sur le site de Peuple et culture

- page 1 de 22