Partager le cinéma

Le Blog d’Autour du 1er mai

mercredi 25 novembre 2015

En route pour la Cop 21 : filmographie et soirée de projection autour du climat

À quelques jours de l'ouverture de la COP 21, nous relayons auprès de vous deux initiatives du Cedidelp, médiathèque située dans le 11ème arrondissement de Paris : une soirée de projection exceptionnelle, et une sélection de films sur le sujet.

This Changes Everything_STEPH


1. Projection-débat : Tout peut changer !, mercredi 2 décembre 2015 à 19h30, salle Olympe de Gouges

Avec la présence exceptionnelle de Naomi Klein et Avi Lewis, ainsi que d’une partie de l’équipe du film.

  • Projection de Tout peut changer de Avi Lewis (2015, 90', VO ST FR)

Et si la crise climatique était finalement la meilleure chance que nous ayons de construire un monde meilleur ? Filmé sur quatre ans dans neuf pays et à travers cinq continents, ce film inspiré du best-seller éponyme de Naomi Klein réinvente l’immense défi du changement climatique.

  • Débat : Initiatives citoyennes pour une transition sociale et écologique.

Table-ronde animée par Bernard Salamand (Ritimo/CRID), avec Naomi Klein et Vladimir Slivyak (Ecodefense), à l'occasion de la sortie du numéro spécial Climat : choisir ou subir la transition ? de la collection Passerelle, éditée par Ritimo.

Rendez-vous mercredi 2 décembre à 19h30
Salle Olympe de Gouges, 15 Rue Merlin, 75011 Paris
Entrée libre sur réservation obligatoire, par mail uniquement : cedidelp@ritimo.org
Toutes les informations pratiques sont à retrouver ici


2. Sélection de films Climat : choisir ou subir la transition ?

«  Changement climatique  », «  gaz à effet de serre  », «  hausse des températures  », «  crise écologique  », «  transition énergétique  »… autant d’expressions entendues au quotidien, que l’on s’apprête à entendre davantage, à quelques jours de l’ouverture de la COP 21. Des expressions parfois confuses, et déconnectées de la réalité concrète pour une partie de la population. Or, les impacts du dérèglement climatique se font d’ores et déjà sentir, notamment pour les populations les plus vulnérables.

Cette filmographie propose des films qui permettent de dresser un état des lieux du réchauffement climatique et de ses dangers, à court et moyen terme. D’autres films invitent au passage à l’action et proposent des solutions concrètes à différentes échelles.

Cette filmographie a été réalisée par le Cedidelp grâce à la base Cinéma et société, à la sélection «  L’Homme face au climat  » du Mois du film documentaire, à la sélection spéciale «  Climate change  » de la base «  Films for Action  » dont les films sont visionnables en ligne. Elle a été éditée dans la revue Passerelle numéro 13, parue à l'occasion de la COP 21.

Retrouvez la sélection de films ici.

mercredi 18 novembre 2015

Annulation de la séance de ce soir "L'Homme face au climat"

Nous vous informons que, compte-tenu des événements tragiques de vendredi 13 novembre, par respect pour les victimes et leurs proches, nous avons décidé de reporter la soirée de projection "L’Homme face au climat" prévue le 18 novembre, à une date ultérieure.

Nous vous tiendrons informés.

Festival Vu d'ici (du 26 au 28 novembre - Pantin)

L'association Les Engraineurs vous présente le festival Vu d'ici, qui se tiendra la semaine prochaine dans le quartier des Courtillières à Pantin. Autour de la thématique « 20 ans d'images de la banlieue », la programmation propose tout autant des films d'atelier que des films professionnels, des débats ainsi que des séances jeune public.

VU_D_ICI_AFFICHE.jpg

Vu d'ici, c'est un festival de cinéma pour découvrir, au fil des projections, 20 ans d'images de banlieue. Les séances en camion cinéma mêlent œuvres de grands cinéastes tels que Jacques Doillon, films Issus des ateliers d'écriture des Engraineurs et films de jeunes artistes comme Faïza Guène, Yassine Qnia ou Carine May. Des rencontres, des séances pour les petits, un concert et un repas à partager complètent le programme afin de revenir sur l'histoire des grands ensembles et de leurs habitants. Et, peut-être, tracer des pistes pour l'avenir. En complicité avec la ville et à l'occasion de la fin des travaux du Serpentin, l'association les Engraineurs invite à la rencontre de films tournés aux Courtillières, mais aussi dans les quartiers et villes voisines.

Rendez-vous du 26 au 28 novembre 2015
Quartier des Courtillières, Pantin
Le programme et les informations pratiques sont à retrouver ici ou en téléchargeant ce document

vendredi 13 novembre 2015

Soutenez la coopérative DHR et ses oeuvriers !

La coopérative DHR (direction humaine des ressources), dont nous suivons le travail depuis longtemps, a lancé un appel à soutiens pour sa nouvelle campagne "Changer l'argent". Il s'agit de participer financièrement afin de produire et distribuer un cycle de cinq films pour réinventer la finance, la banque et la monnaie.

DHR_changer_argent.jpg

Dette, énergie, santé, finance, agriculture, éducation, biodiversité, ressources naturelles … Nous n’avons donc pas le choix ? Il n’y aurait pas d’alternatives ? C’est en tout cas ce que veut nous faire croire le discours dominant. Pourtant, des collectifs se constituent face à de grands projets d'aménagement inutiles ou pour faire reculer la prolifération des armes, des habitants se regroupent en coopératives pour mieux se loger, ou en AMAP pour maintenir une agriculture de qualité et de proximité... Des milliers d’autres expériences, individuelles ou collectives, proposent des voies pour sortir de l’ornière.

C’est à les faire mieux connaître que s’emploie depuis 10 ans la coopérative DHR, par la production et la diffusion de films. Surtout, l’activité de distribution des films en salle est emblématique de DHR : la salle de cinéma est vue comme un espace commun de réflexion, d'émotion, de pédagogie et de débat.

Aujourd'hui, devant la difficulté à financer des œuvres qui intéressent plus les citoyens que les diffuseurs, nous proposons aux futurs spectateurs et structures intéressés de s’impliquer chaque année dans la production et/ou la distribution des films que nous soutenons, en pré-achetant les DVD, les places en salle ou les droits de projection qui les intéressent.

La campagne que nous vous proposons cette année, portée par le site de financement participatif de la banque coopérative La Nef, a pour thématique « Changer l’argent ». Nous travaillons à produire et distribuer un cycle de cinq films pour réinventer la finance, la banque et la monnaie. Cette action, inscrite dans la durée, vise entre autres à accompagner l'émergence des nouvelles monnaies et des banques éthiques, deux leviers d’une particulière importance. Parce qu'aujourd'hui, dans le champ politique et dans nos vies, rien ne changera si nous ne créons pas un rapport de force citoyen avec les pouvoirs financiers.

Pour plus d'informations, et pour participer à cette campagne, qui se termine le 15 novembre, rendez-vous ici !

mardi 3 novembre 2015

Projection "Je lutte donc je suis" en présence du réalisateur (12 novembre 2015 - Limoges)

Mémoire à vif, association amie, qui organise de nombreux événements à Limoges autour du thème de la mémoire, plus particulièrement sur les mémoires occultées, et la solidarité avec les combats d'aujourd'hui, vous propose une soirée de projection rencontre autour du dernier film de Yannis Youlountas, Je lutte donc je suis, en présence du réalisateur.

jeluttedoncjesuis_limoges.jpg

Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants refusent de baisser les bras. Une même devise résume leur courage de résister, leur joie de créer et leur persévérance à toute épreuve : «  Je lutte donc je suis  ». Quelques mots pour vivre debout, parce que rester assis, c’est se mettre à genoux.

La projection sera suivie d'une discussion avec le réalisateur.

Rendez-vous jeudi 12 novembre à 20h30
Au cinéma Le Lido, à Limoges
Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de Mémoire à vif

jeudi 29 octobre 2015

Campagne de financement participatif pour le film "Le Rêve perdu des hommes du fleuve"

Christophe Cordier, réalisateur de nombreux films recensés dans la Base cinéma et société, lance un appel pour le financement participatif de son prochain film Le Rêve perdu des hommes du fleuve, appel que nous nous permettons de relayer auprès de vous aujourd'hui. Un film autour de la réappropriation des cultures indigènes, de l’écologie politique, et un voyage cinématographique en Amazonie péruvienne.

reve_hommes_fleuve_cordier.PNG

Iquitos, Pérou, le jour émerge à peine de la nuit.
 De jeunes étudiants indiens se frottent les yeux. Debout devant leurs pupitres, ils entonnent un chant péruvien. Leur castillan est fragile, les rires se contiennent. Un enseignant Indien à la peau cuivrée leur demande de s'assoir. Nous sommes à "Rios de Saber", les Rivières du Savoir…

Rendez-vous sur la page du film pour tout savoir de cette aventure et la soutenir !

lundi 26 octobre 2015

"Je lutte donc je suis" : projection-rencontre à Tulle (2 novembre 2015)

Peuple et culture, en partenariat avec le cinéma Le Palace, vous propose une soirée de projection-rencontre autour du film Je lutte donc je suis, de Yannis Youlountas, réalisateur et écrivain franco-grec, en sa présence. Une soirée à ne pas rater !

Une soirée pour débattre et penser ensemble les questions qui, à travers l’expérience grecque des mois derniers, nous traversent et nous taraudent. Est-il possible de mener une autre politique que celle choisie par l’Eurogroupe pour un pays de la zone euro ? La réponse donnée a été sans appel, c’est non. Et quiconque s’y essaie ou prétend malgré tout s’y essayer est promis en plus à l’humiliation. Sans présumer de la suite des événements en Grèce, une question (entre autres) s’impose aux citoyens que nous sommes et à tous les courants sociaux et politiques européens qui appellent de véritables et nécessaires transformations en Europe : si un pays bascule du côté de l’alternative sociale et écologique, comment et à quelles conditions pourra-t-il mener sa politique s’il reste dans la zone euro ? Et quelles autres voies peut-on construire ?

jeluttedcjesuis1.jpg Quelques mots sur le film…
De Grèce et d’Espagne, un vent du sud souffle sur l’Europe contre la résignation. Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants refusent de baisser les bras. Une même devise résume leur courage de résister, leur joie de créer et leur persévérance à toute épreuve : "Je lutte donc je suis". Quelques mots pour vivre debout, parce que rester assis, c’est se mettre à genoux. Une brise marine, souriante et solidaire, de Barcelone à Athènes et d’Andalousie en Crète, qui repousse les nuages du pessimisme. Un voyage palpitant en musique, d’un bout à l’autre de la Méditerranée, en terres de luttes et d’utopie.

Rendez-vous lundi 2 novembre à 20h30
Cinéma Le Palace, Tulle
Plus de renseignements sur le site de Peuple et culture

vendredi 23 octobre 2015

"Cinéma, mode d’emploi. De l’argentique au numérique", par Jean-Louis Comolli et Vincent Sorrel

Une fois n'est pas coutume, c'est aujourd'hui non pas une projection mais un livre que nous nous permettons de vous conseiller, paru récemment aux Éditions Verdier : Cinéma, mode d’emploi. De l’argentique au numérique, par Jean-Louis Comolli et Vincent Sorrel.

cinema_mode_d_emploi.jpg

La numérisation du cinéma, de la prise de vues à la projection, menace de l’entraîner dans l’accélération générale du monde. Informations, spectacles, publicités, marchés, la pression monte.
Or, le spectateur de cinéma résiste à être traité comme un consommateur de spectacles. C’est une chance : art du temps, le cinéma nous invite à entrer dans des formes et des durées qui ne sont pas celles de l’expérience courante. Dans un monde saturé d’images, le hors-champ qui s’ouvre dans les salles de cinéma est l’aventure d’une liberté de nos imaginaires.
Le lecteur trouvera dans les quelque deux cents entrées de cet abécédaire une approche à la fois pratique, technique et théorique des gestes, des pensées et des outils qui font le cinéma, de l’argentique au numérique. L’histoire des techniques éclaire leur usage.
Le cinéma est désormais dans toutes les mains, et c’est tant mieux : contre la dislocation du présent, il est encore ce qui nous réunit.

Retrouvez ici l'article rédigé par Arnaud de Mezamat sur le site film-documentaire.fr.

Et rendez-vous pour en savoir plus sur cet ouvrage.

jeudi 22 octobre 2015

"Louise, son père, ses mères, son frère et ses sœurs" : projection en Corrèze (samedi 24 octobre)

Peuple et Culture Corrèze et l'association Achabatz d'entrar vous proposent une soirée de projection du film de Stéphane Mercurio et Catherine Sinet, Louise, son père, ses mères, son frère et ses sœurs, le 24 octobre à Sérilhac.

louise_photo.jpg

"Louise est la fille de Sybille, Gérard, Sylviane et aussi un peu celle de Françoise, en tous cas, la soeur de ses trois enfants. Françoise et Gérard s’aiment depuis 45 ans. Ils ont eu trois enfants. Sybille et Sylvianne s’aiment depuis 23 ans. Elles voulaient chacune un enfant. Un jour, elles ont demandé à leur amie Françoise de leur prêter Gérard, son mari, pour qu’il devienne le« géniteur ». Celle-ci a accepté. En 1986, Sybille a mis au monde Louise. Depuis sa naissance, ils inventent, apprennent, se trompent, réussissent… Quelle est la place de chacun ? Comment se sont-ils débrouillés avec tout ça ?"

Il faut écouter Gérard raconter cette histoire, mais aussi Sibylle, Sylviane et Françoise donnant leur propre version. C’est une histoire d’amour entre deux femmes, autant qu’une histoire d’amitié entre deux couples. Un de ces récits tout en pudeur éclairant les débats sur l’homoparentalité et la famille. Une famille atypique au sein de laquelle la parole et la vie circulent librement, sans passer sous silence les difficultés parfois rencontrées. En filigrane se dessine le portrait d’une génération de militants de Mai 68 qui ont voulu transformer la société et réinventer la famille.

Rendez-vous samedi 24 octobre à 20h30
À la salle des fêtes de Sérilhac

mercredi 21 octobre 2015

Projection du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir : Gougnette (5 novembre 2015 - Paris)

Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir vous convie à son rendez-vous mensuel au cinéma Luminor, pour la projection du flim Gougnette, de Jackie Raynal, qui sera suivie d'une rencontre avec la réalisatrice.

CASDB_5nov2015.PNG

“Gougnette (désordonnée en patois camarguais), ou la mémoire de mes parents (morts en 1983 et 1995), résistants pendant la seconde guerre mondiale et communistes dans le Midi. Ce film, à travers des interviews filmées et sonores de mes parents et de personnes qui les ont connues – prises entre 1979 et 2005 – retrace leurs vies dans leur univers d’engagement politique. C’est aussi l’hommage d’une cinéaste à ses parents. Une oeuvre non pas politique mais évoquant la mémoire d’une époque et d’une région. ” Jackie Raynal

Rendez-vous jeudi 5 novembre à 20h00
Cinéma Luminor Hôtel de ville, 20 rue du Temple, Paris
Retrouvez toutes les informations en téléchargeant ce document

lundi 12 octobre 2015

Autour du 1er mai vous convie à deux soirées de projections-rencontres (4 et 18 novembre 2015, Paris)

Chaque année, en novembre, le Mois du film documentaire permet à un public nombreux de découvrir dans toute la France de nombreux films, et de rencontrer les réalisateurs. Cette année, c'est avec un grand plaisir que nous prenons part à cet événement, et que nous vous proposons deux soirées de projections-rencontres.

mois_doc2015.jpg

Mercredi 4 novembre, 19h00
Nous nous associons au cycle "Films en société", organisé depuis 2012 par le Cedidelp, pour vous proposer une soirée autour du thème "Nourrir les villes".

Au programme :

En présence de l’équipe de BASIC, Bureau d’analyse sociétale pour une information citoyenne.

En 2050, nous serons entre 9 et 10 milliards d’habitants sur la planète, en majorité urbains. Pour nourrir les villes du futur, différents modèles ont récemment vu le jour, aux antipodes les uns des autres. Entre une agriculture de plus en plus industrialisée aux serres géantes et des productions « bio » en jardins partagés, comment nos sociétés souhaitent-elles s’alimenter ? D’un agro-parc géant à Bengalore (Inde) jusqu’à Berlin, capitale de l’agriculture urbaine, le tour d’horizon est vaste et alimente le débat.

films_4nov.PNG


Mercredi 18 novembre, 18h45
Nous vous proposons de nous retrouver pour une soirée de projections-rencontres autour du thème du climat, à quelques jours de l’ouverture de la COP 21, en partenariat avec le Cedidelp, la Mairie du 11ème arrondissement de Paris et le festival Sciences en bobines.

Au programme :

  • 18h45 : projection de courts-métrages → Comment l’homme est-il confronté quotidiennement au changement climatique ? Deux exemples…
  • 19h30 : Petit buffet convivial
  • À partir de 20h30 : projection-débat autour d’un film documentaire : face au changement climatique, quelles solutions possibles ?

À Cuba, en Angleterre comme en France, des alternatives en marche témoignent avec force d’une transition culturelle en cours. Une transition qui serait la préfiguration d’un futur au-delà de l’insécurité alimentaire, des désastres écologiques, du réchauffement climatique et des aliénations dont nous souffrons présentement. Les solutions montrées dans Cultures en transition excellent par leur simplicité, leur faible coût, voire leur gratuité, ainsi que par leur intégrité écologique. À l’échelle d’un balcon-potager ou à l’échelle de l’agriculture d’un pays tout entier, elles ont vocation à favoriser les économies locales, à fortifier les liens de voisinage, ainsi qu’à encourager la diffusion libre des savoirs.

En présence de Matthieu Calame, ingénieur agronome, directeur de la Fondation Charles Léopold Mayer pour le progrès de l’homme.

films_18nov-2.jpg

Pour les deux soirées, rendez-vous à la fondation Charles Léopold Mayer pour le Progrès de l’Homme
38 rue Saint-Sabin 75011 PARIS.
Réservation obligatoire : infos@autourdu1ermai.fr
Pour plus de renseignements, rendez-vous ici

mardi 6 octobre 2015

18èmes rencontres cinéma du CCPPO (6, 7 et 8 novembre, Besançon)

Le Centre Culturel Populaire Palente Orchamps (CCPPO) vous convie à ses 18èmes rencontres cinéma. Une belle occasion de venir découvrir ou redécouvrir des films rares, documentaires et fiction, et de discuter autour de ces films, dans un cadre convivial.

CCPPO2015.JPG

Au menu, notamment :

Retrouvez le programme complet et la note d'intention en téléchargeant ce document
Rendez-vous les 6, 7 et 8 novembre 2015
Au Kursaal, place Granvelle, Besançon

lundi 5 octobre 2015

11ème édition du festival Brésil en mouvements (14 - 18 octobre 2015 - Paris)

Entre le festival Ciné Alter'natif et les séances de Sciences en bobines, c'est avec le Brésil que vous avez rendez-vous du 14 au 18 octobre, pour la 11ème édition du festival Brésil en mouvements, organisé par l'association Autres Brésils.

Durant 5 jours, vous pourrez découvrir une programmation documentaire de production récente en grande partie inédite et rencontrer et débattre avec des réalisateurs, des producteurs, des représentants d’ONG et des mouvements sociaux, ainsi que des responsables et des personnalités du monde socioculturel brésilien et français.

BEM2015.JPG

Quelques films au programme :

Rendez-vous du 14 au 18 octobre 2015
Au cinéma la Clef, 34 rue Daubenton, Paris
Découvrez ici la programmation complète et les informations pratiques.

vendredi 2 octobre 2015

Projections, rencontres et exposition autour du 17 octobre 1961 (Tulle, du 3 au 17 octobre 2015)

Depuis trois ans la ville de Tulle, avec Peuple et Culture, La Ligue des Droits de l’Homme et un collectif de citoyens, organise des manifestations autour du massacre du 17 octobre 1961 à Paris. Cette année, deux temps forts : une exposition de photographies en partenariat avec la Bibliothèque Documentaire Internationale Contemporaine, et une rencontre avec le cinéaste Mehdi Lalloui.

Le 17 octobre 1961, 30 000 Algériens colonisés, hommes, femmes, enfants manifestent pacifiquement à Paris contre le couvre-feu discriminatoire et illégal décrété par Maurice Papon, préfet de police. Une répression policière d’une férocité inouïe s’abat sur eux : ils sont battus, torturés, assassinés, jetés dans la Seine. Plusieurs centaines de morts et disparus.

tulle_17oct61_2015.PNG

Au programme :

  • Samedi 3 octobre, 10h salle des mariages, mairie de Tulle : vernissage de l’exposition des photographies d’Elie Kagan, qui a été un des rares journalistes à témoigner de ces moments. L'exposition restera installée jusqu'au 28 octobre.

La Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) a l’immense privilège de conserver depuis 1999, le fonds photographique et les archives professionnelles d’Elie Kagan comportant environ 300 000 documents. Né à Paris le 26 mars 1928, d’origine juive polonaise, il a échappé de peu aux rafles antisémites. Autodidacte, passionné par le monde social et politique, Elie Kagan photographie en France jusqu’à son décès en janvier 1999, quantité d’évènements à résonance politique, syndicale, sociale ou économique, mais aussi dans l’Algérie nouvellement indépendante, en Israël... Il se qualifie lui-même de « reporter engagé, tiers-mondiste sentimental, gauchiste de coeur et volontiers provocateur » : il sera un photographe libre, archiviste de tous les mouvements contestataires. La carrière photographique d’Elie Kagan a été profondément marquée par la nuit du 17 octobre 1961. Il est un des rares photographes à avoir pu fixer par l’image les violences policières perpétrées à l’encontre des Algériens lors d’une manifestation pacifique organisée par la Fédération de France du Front de Libération Nationale (FLN).

  • Vendredi 16 octobre
    • 14h - plaque commémorative située à l’entrée de la médiathèque Eric Rohmer : lecture de textes, poèmes et chansons autour du 17 Octobre 1961, notamment avec les élèves du collège Clémenceau.
    • de 14h30 à 16h - médiathèque Eric Rohmer : les lycéens, collégiens, apprentis de Tulle rencontrent l’écrivain et documentariste Mehdi Lallaoui. Projection de son film Le silence du fleuve.
  • Samedi 17 octobre, 14h30, médiathèque Eric Rohmer : projection grand public du film Le silence du fleuve suivie d’une rencontre avec Mehdi Lallaoui, réalisateur.

Rendez-vous à Tulle
Le programme complet est à télécharger ici, et l'invitation au vernissage de l'exposition de photographies est à retrouver .
Et un article sur Mehdi Lallaoui, que nous avions accueilli lors de la Décade cinéma et société 2012, ici

Sortie en salles du film "C'est quoi ce travail ?" (14 octobre 2015)

Nous sommes heureux de relayer auprès de vous la sortie d'un film que nous avons vu, et aimé, lors de la dernière édition du cinéma du Réel, et qui sort en salles très prochainement : C'est quoi ce travail, de Sébastien Jousse et Luc Joulé.

cest-quoi-ce-travail-affiche.jpg

Ils sont au travail. Les salariés d’une usine qui produit 800.000 pièces d’automobile par jour et le compositeur Nicolas Frize dont la création musicale s’invente au cœur des ateliers. Chacun à sa manière, ils disent leur travail. Chacun à sa manière, ils posent la question : alors, c’est quoi le travail ?

Des informations complémentaires et la bande-annonce du film sont à retrouver sur cette page .
Vous pouvez également contacter Philippe Hagué (hague.philippe@gmail.com) pour toute question ou pour organiser la projection du film
Rendez-vous en salles dès le 14 octobre !

jeudi 24 septembre 2015

Cycle de projections "Réflexions. Pensée et regard dans le cinéma documentaire" (30 septembre - 27 octobre, Paris)

Le cinéma L'Entrepôt et Films en quête vous proposent un cycle de projections et de réflexion autour du cinéma documentaire, une manifestation diversifiée et passionnante qui permet de découvrir ou de revisiter une quinzaine de films, et de participer aux débats en présence de plusieurs cinéastes et de leurs invités.

reflexion_entrepot.JPG

Réflexions est l’occasion de réunir un ensemble exceptionnel dans le champ du cinéma documentaire. Notre ambition est de faire découvrir ou redécouvrir pendant ce mois d’octobre une vaste gamme de films en présence, aussi souvent que possible, des cinéastes et de leurs invités.
Le mot-titre réflexions renvoie aussi bien à la pensée qu’au regard. « Réfléchissez 12 secondes » écrit Godard sur l’image d’un ciné-tract en mai 68. Ne rejoint-il pas là, en quelque sorte, Descartes selon lequel une réflexion est « le retour de la pensée sur elle-même en vue d’examiner et d’approfondir une donnée de la conscience spontanée » ? Une scène de rue, par exemple, vue et enregistrée « en direct ».
La diversité des démarches est le propre de cette manifestation… Les films proposés dans ce cycle appartiennent tous à un cinéma qui réfléchit, qui va à l’encontre du formatage et de la pensée unique, homogène.

Et pour inviter le public à réfléchir avec nous sur ces films, les projections sont suivies de débats avec les cinéastes et leurs invités. Parmi eux Edgar Morin, Florence Delay, Jean-Claude Carrière, Gérard Fromanger, Laurent Roth, Raymond Bellour et l’équipe de la revue « Trafic ».

Au menu des projections :

Rendez-vous du 30 septembre au 27 octobre 2015
Au cinéma l'Entrepôt, 7/9 rue Francis de Pressensé, Paris
Tout le programme est à découvrir sur ce document et sur le site du cinéma L'Entrepôt.

mardi 22 septembre 2015

11ème édition du festival Sciences en bobines (octobre - novembre 2015)

Le festival Sciences en bobines, organisé par la Fondation Sciences citoyennes, revient cet automne pour sa onzième édition, et vous pourrez une nouvelle fois retrouver dans toute la France une riche palette de films critiques et militants pour que le dialogue s’engage entre chercheurs et citoyens.

Les savoirs scientifiques et techniques ne sont pas neutres. Ils sont construits par les hommes et sont soumis, comme toute création humaine, à des enjeux politiques, économiques et sociaux. Ainsi, ceux qui affirment que les sciences sont « naturellement » porteuses de bonheur et de progrès ne visent qu’à museler la critique et à conforter leur propre pouvoir. Les crises et les scandales sanitaires, écologiques, économiques et humanitaires qui se multiplient révèlent le visage d’une science soumise aux intérêts des lobbys industriels et financiers.
La Fondation Sciences Citoyennes juge essentiel de mettre en évidence une autre approche : celle d’une recherche désireuse d’affronter les grands défis de nos sociétés, de dialoguer avec des savoirs autrefois dévalorisés, celle de citoyens qui revendiquent leur droit à participer aux choix scientifiques et technologiques qui conditionnent leur avenir.
Le festival « Sciences en Bobines » propose une riche palette de films critiques et militants, suivis de débats pour que le dialogue s’engage entre chercheurs et citoyens dans le but de privilégier le bien commun… pour des futurs meilleurs !

Au programme : climat, privatisation du vivant, nucléaire, industrie pharmaceutique, lobbying, chercheurs engagés et lanceurs d’alerte, agroécologie, modes de développement alternatifs et transition écologique, alimentation, bien commun, ondes et électrosensibilité, nanotechnologies, transhumanisme et biologie de synthèse.

sciences_bobines2015.jpg

Au menu des 25 projections dans 17 villes :

Rendez-vous sur le site du festival pour plus d'informations !

vendredi 18 septembre 2015

Soirée projection-rencontre "La Terre fleurira, 50 ans de cinéma du journal L'Humanité" (mardi 22 septembre 2015, Paris)

À l'occasion de la sortie du livre-DVD La Terre fleurira, le cinéma de l'Huma, Ciné-Archives et Les Mutins de Pangée vous proposent la séance : La Terre fleurira, 50 ans de cinéma de l'Humanité. Une occasion de venir redécouvrir plusieurs documentaires et rencontrer les contributeurs du livre.

CouvertureTERREFLEURIRA.png

Cette projection évoquera différentes éditions de la Fête de l'Huma, de la fête de 1938 pendant le Front populaire jusqu'à la fête de l’Humanité 1981 (dite fête du changement), un extrait du film « La Terre fleurira » réalisé pour les 50 ans du journal en 1954, le spot publicitaire « Pif reporter » en 1960, ainsi que le cross de l’huma de 1945 ou encore les coulisses de la fabrication du journal en 1978 lors des élections législatives.

Au cours de cette séance, les documentaires suivants seront présentés :

En présence des contributeurs du livre : Fabien Archambault, Alexandre Courban, Pauline Gallinari, Henri Malberg, Julien Mischi et Alain Ruscio.

Rendez-vous mardi 22 septembre à 19h00
Siége du PCF - Espace Niemeyer, 6/8 avenue Mathurin Moreau, Paris
Réservation indispensable auprès de Ciné-Archives : rsvp@cinearchives.org, 01 40 40 12 50
Toutes les informations sont à retrouver ici

Projection rencontre "Edmond, un portrait de Baudoin" (mercredi 23 septembre, Tulle)

Peuple et Culture et le cinéma le Palace vous convient à une projection en avant-première du film de Lætitia Carton, Edmond, un portrait de Bauboin, en présence de la réalisatrice et de Baudoin. Une rencontre exceptionnelle !

4492.1.jpg

Quand au début des années 80, paraissent les premiers livres de Baudoin, le monde de l’édition reste perplexe. Quel est ce chef comptable reconverti qui vient troubler le cours tranquille de la bande dessinée franco-belge, encore formatée par le diktat de la ligne claire  ?
Edmond Baudoin est auteur de bandes dessinées. Il signe ses livres Baudoin. La matière première de ses livres, c’est lui, sa vie. Il a été l’un des premiers à introduire l’autobiographie dans la bande dessinée.
À Villars, son village du Var, devant un mur de pierres, Edmond peint, il marche, il danse, il aime.
Lætitia Carton

Rendez-vous mercredi 23 septembre à 20h30
Cinéma le Palace, Tulle

jeudi 17 septembre 2015

Projection du centre audiovisuel Simone de Beauvoir : Calles de la memoria (jeudi 8 octobre)

Les projections du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir font leur rentrée ! Et c'est une magnifique séance qui vous est proposée jeudi 8 octobre, avec le film argentin Calles de la memoria, de Carmen Guarini, en sa présence.

calles_memoria.JPG

Des dalles posées par les habitants sur les trottoirs des quartiers de Buenos Aires rappellent qu’à tel ou tel endroit des opposants à la dictature ont été séquestrés et assassinés. Le travail de mémoire d’une société dévastée par les disparitions est choisi comme sujet de réflexion d’un atelier de cinéma animé et filmé par Carmen Guarini. Comment la mémoire des vies volées peut-elle s’inscrire dans la géographie urbaine  ? Comment le cinéma peut rendre compte de cette démarche  ?

La projection sera suivie d'une rencontre avec la réalisatrice

Rendez-vous jeudi 8 octobre à 20h00
Cinéma le Luminor Hôtel de ville, 20 rue du Temple, Paris
Toutes les informations sont à retrouver sur ce document, ou sur le site Internet du Centre audiovisuel

- page 1 de 21