Partager le cinéma

Le Blog d’Autour du 1er mai

Du côté de nos partenaires

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi 18 septembre 2015

Soirée projection-rencontre "La Terre fleurira, 50 ans de cinéma du journal L'Humanité" (mardi 22 septembre 2015, Paris)

À l'occasion de la sortie du livre-DVD La Terre fleurira, le cinéma de l'Huma, Ciné-Archives et Les Mutins de Pangée vous proposent la séance : La Terre fleurira, 50 ans de cinéma de l'Humanité. Une occasion de venir redécouvrir plusieurs documentaires et rencontrer les contributeurs du livre.

CouvertureTERREFLEURIRA.png

Cette projection évoquera différentes éditions de la Fête de l'Huma, de la fête de 1938 pendant le Front populaire jusqu'à la fête de l’Humanité 1981 (dite fête du changement), un extrait du film « La Terre fleurira » réalisé pour les 50 ans du journal en 1954, le spot publicitaire « Pif reporter » en 1960, ainsi que le cross de l’huma de 1945 ou encore les coulisses de la fabrication du journal en 1978 lors des élections législatives.

Au cours de cette séance, les documentaires suivants seront présentés :

En présence des contributeurs du livre : Fabien Archambault, Alexandre Courban, Pauline Gallinari, Henri Malberg, Julien Mischi et Alain Ruscio.

Rendez-vous mardi 22 septembre à 19h00
Siége du PCF - Espace Niemeyer, 6/8 avenue Mathurin Moreau, Paris
Réservation indispensable auprès de Ciné-Archives : rsvp@cinearchives.org, 01 40 40 12 50
Toutes les informations sont à retrouver ici

jeudi 17 septembre 2015

Projection du centre audiovisuel Simone de Beauvoir : Calles de la memoria (jeudi 8 octobre)

Les projections du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir font leur rentrée ! Et c'est une magnifique séance qui vous est proposée jeudi 8 octobre, avec le film argentin Calles de la memoria, de Carmen Guarini, en sa présence.

calles_memoria.JPG

Des dalles posées par les habitants sur les trottoirs des quartiers de Buenos Aires rappellent qu’à tel ou tel endroit des opposants à la dictature ont été séquestrés et assassinés. Le travail de mémoire d’une société dévastée par les disparitions est choisi comme sujet de réflexion d’un atelier de cinéma animé et filmé par Carmen Guarini. Comment la mémoire des vies volées peut-elle s’inscrire dans la géographie urbaine  ? Comment le cinéma peut rendre compte de cette démarche  ?

La projection sera suivie d'une rencontre avec la réalisatrice

Rendez-vous jeudi 8 octobre à 20h00
Cinéma le Luminor Hôtel de ville, 20 rue du Temple, Paris
Toutes les informations sont à retrouver sur ce document, ou sur le site Internet du Centre audiovisuel

vendredi 28 août 2015

Les Dimanches de Varan : quand le documentaire s’interroge sur son bien-fondé, avec Federico Rossin (27 septembre, 4 et 11 octobre)

Les Dimanches de Varan, cycles de réflexion autour du cinéma documentaire, reprennent cette année, pour notre plus grand plaisir ! Et c'est avec notre ami Federico Rossin que vous avez rendez-vous à partir du 27 septembre, pour discuter de la façon dont le cinéma du réel questionne depuis toujours son bien-fondé.

varan_federico.png

  • Dimanche 27 septembre, 10h00-14h00 : Le documentaire réflexif

À partir de quelques œuvres de Pier Paolo Pasolini, Luc Moullet, Stephen Dwoskin, Marilù Mallet et Avi Mograbi nous verrons comment le documentaire a su intégrer dans le processus d'élaboration du film les réalisateurs eux-mêmes. Ceux-ce deviennent tour à tour des figures de l'autocritique, des personnages documentaires. Un parcours entre autobiographie et auto-réflexion.

  • Dimanche 4 octobre, 10h00-14h00 : Le méta-documentaire

Grâce à l'analyse d'extraits de films de Marcel Hanoun, Shohei Imamura, Willima Greaves, Kamran Shirdel et Jill Godmilow, nous tâcherons d'éclairer la manière dont l'enjeu le plus typique de la modernité cinématographique, la métalangage, a été utilisé par le cinéma documentaire. Le film en train de se faire est l'objet même du film.

  • Dimanche 11 octobre, 10h00-14h00 : L'anti documentaire

Le documentaire comme art de la déconstruction politique. Cinq anti-documentaires - Des oeuvres de Carole Roussopoulos et Delphine Seyrig, Marc Karlin, Raoul Ruiz, Luis Ospina et Carlos Mayolo, Jean-Marie Straub et Danièle Huillet - qui visent à expliciter l'infinité de possibles manifestations du réel, par une critique radicale des conventions cinématographiques et des clichés télévisuels.

Rendez-vous de 10h00 à 14h00
Aux Ateliers Varan, 6 impasse Mont-Louis, Paris
Pour plus d'informations, cliquez ici !

mardi 30 juin 2015

Projection et visite des ateliers d'Arts plastiques demain à Peuple et culture Corrèze (1er juillet 2015)

Peuple et Culture vous propose de découvrir les productions des ateliers d'Arts plastiques réalisés cette année, puis d'assister à la projection du film Détroit ville sauvage, de Florent Tillon, en sa présence.

PEC_arts_plastiques2015.JPG

Au programme :

  • 18h00 : Présentation des travaux des ateliers d'arts plastiques
  • 19h00 : Repas partagé
  • 20h30 : Projection de Détroit ville sauvage en présence de Florent Tillon, réalisateur

Bienvenue à Détroit, ancienne capitale de l’automobile, devenue capitale du crime où l’herbe pousse sur les parkings et où les bâtiments s’effondrent. Ici, bien que les graffitis annoncent des jours apocalyptiques, un nouveau mode de vie prend forme. Ce documentaire observe les changements dans les paysages urbains à ce moment historique où le «  post  » s’écrit avant «  utopie  » ou «  dollar  ».

Rendez-vous mercredi 1er juillet à partir de 18h00
À Peuple et culture Corrèze, 51 bis rue Louis Mie, Tulle

jeudi 4 juin 2015

"Anne-Gaëlle" : prochaine projection du centre audiovisuel Simone de Beauvoir (jeudi 11 juin 2015)

Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir et le cinéma Luminor Hôtel de ville vous proposent une nouvelle soirée de projection-rencontre autour du film Anne-Gaëlle, d'Agathe Simenel.

casdb_11juin.JPG

En toute simplicité, Anne-Gaëlle se raconte. Elle partage avec nous ses photos, ses souvenirs, son rapport à son corps et à son identité. Puis, peu à peu, elle laissera percevoir quelques aspects plus intimes de son histoire et de ses représentations intérieures.
Née garçon, Anne-Gaëlle a assumé pendant 56 ans une vie d’homme, diplomé de Sciences Po et Sciences Eco, cadre supérieur dans l’audiovisuel, intervenant à l’université de Toulouse. Marié, père de deux enfants il fait une transition d’homme à femme il y a une dizaine d’années, hormones et chirurgie (en Thaïlande) à l’appui. Aujourd’hui, acceptée par toute sa famille et ses amis, elle milite pour les droits des LGBT, écrit, conte, voyage…

La projection sera suivie d'une rencontre avec la réalisatrice et Anne-Gaëlle.

Rendez-vous jeudi 11 juin à 20h00
Cinéma Luminor Hôtel de Ville, 20 rue du Temple, Paris
Plus d'information sur ce document

vendredi 22 mai 2015

Le Maghreb des films et le Musée de l'histoire de l'immigration rendent hommage à René Vautier (dimanche 31 mai 2015)

Le Maghreb de films et le Musée de l'histoire de l'immigration vous proposent un hommage à René Vautier, cinéaste militant, anticolonialiste, résistant à 16 ans, communiste, auquel on doit des films qui ont marqué des générations. C’était caméra au poing qu’il filmait le monde, toujours du côté de ses frères humains, combattant toutes les injustices.

vautier_cnhi.jpg

Comment choisir dans une filmographie aussi riche et diversifiée ? Ont été retenus un film qui témoigne de son engagement aux côtés du FLN, tourné dans les maquis, deux films traitant des conditions de vie des émigrés, un film portant sur l’engagement politique :

  • Algérie en flammes : Un reportage sur le mouvement de résistance algérien
  • Les Trois Cousins : Fiction tragique sur les conditions de vie de trois cousins algériens à la recherche d’un travail en France. Logés dans un étroit réduit, le poêle à charbon provoque leur asphyxie. La face cachée de l’immigration…
  • Les Ajoncs : Fable poétique et humoristique dans laquelle un immigré algérien (Mohamed Zinet) traverse la Bretagne à la recherche d’un travail. Il trouve une carriole et se met à vendre des ajoncs dans un village. À la sortie de l’usine, les ouvrières en signe de solidarité ramassent les fleurs dispersées et les lui paient.
  • ''Et le mot frère, et le mot camarade'' : Peut-on écrire l’histoire en poèmes ? C’est ce qu’a tenté René Vautier, à la demande du Musée de la Résistance Nationale, avec l’aide de grands poètes (Aragon, Eluard, Desnos). Et aussi en s’appuyant sur des poèmes écrits dans les prisons et les camps de déportation, des poèmes de fusillés

La séance sera présentée par Benjamin Stora, président du Conseil d’Orientation du Musée de l’Histoire de l’Immigration.

À la suite des projections, un débat rassemblera : Peggy Derder, historienne, responsable du Département des Actions pédagogiques au Musée de l’Histoire de l’Immigration, Moïra Vautier, Bruno Muel qui a assisté René Vautier dans de nombreux films, Gilles Manceron, historien, Mouloud Mimoun coordonera les échanges.

Rendez-vous dimanche 31 mai à 15h30
Au Musée de l'Histoire de l'Immigration, Palais de la Porte dorée, 293 avenue Daumesnil, Paris
Pour plus de renseignements, rendez-vous ici

samedi 2 mai 2015

Appel à films festival "Nul n'est inemployable" (avant le 5 juin)

Depuis plusieurs années, nous relayons auprès de vous les informations concernant le festival de vidéos solidaires "Nul n'est inemployable", organisé par la Chaire de l'Économie Sociale et Solidaire de l'Université de Marne-la-Vallée, en partenariat avec le Conseil Général, la Casden et Rapsode Production. L'appel à films pour la prochaine édition du festival, qui se tiendra en septembre 2015, est lancé !

inemployable2015_appel-film.JPG

Le Festival des Vidéos Solidaires « Nul n’est inemployable » souhaite valoriser par l’image les réalités et les innovations sociales en faveur de l’insertion sous toutes ses formes : par l’activité économique, par la culture, par l’art ou le sport : qu’elles s’adressent aux jeunes non diplômés, aux personnes en situation de handicap ou éloignées de l’emploi, aux personnes isolées…
Les films peuvent être envoyés par tout citoyen, sans restrictions d’âge ni de catégorie sociale et professionnelle.
Les Vidéos Solidaires sont aussi des outils de sensibilisation à la solidarité et au mieux vivre ensemble.

Concours
Pour être recevables, les films doivent satisfaire l'ensemble des critères suivants:

  • Champ : l'Insertion sous toutes ses formes (culture, art, sport, activité économique)
  • Format : court-métrage documentaire ou fiction (durée entre 3 et 15 min)
  • Films non institutionnels, autoproduits, ou produits hors des productions et financements officiels
  • fiche d'inscription dûment remplie (à télécharger ici), accompagné du DVD et parvenue à la Chaire avant le vendredi 05 juin midi.

Un jury composé de représentants de la Chaire et de Rapsode Production, d'acteurs institutionnels et de partenaires procédera à la sélection des films programmes au Festival.

Pour tout complément d'informations, vous pouvez télécharger ce document.

mardi 21 avril 2015

"Par conviction" : prochaine projection du centre audiovisuel Simone de Beauvoir (jeudi 23 avril 2015)

Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir vous donne rendez-vous jeudi prochain au cinéma Luminor Hôtel de ville pour une projection-rencontre autour du film Par conviction, de Julie Frères, en présence de la réalisatrice.

par_convictioncasdb.JPG

En février 2007, les Portugais sont appelés à voter pour ou contre la dépénalisation de l’avortement. Partant du quotidien de 4 femmes aux convictions radicalement opposées, le film suit la campagne référendaire, en coulisses, dans la rue et à travers les médias.

La projection sera suivie d'un débat avec la réalisatrice.

Rendez-vous jeudi 23 avril à20h00
Au cinéma Luminor Hôtel de ville, 20 rue du Temple, Paris
Pour plus d'informations, rendez-vous ici

mardi 14 avril 2015

Marcel Trillat à Tulle ! (mardi 14 avril 2015)

Et c'est ce soir ! Il n'est jamais trop tard pour bien faire, alors nous relayons in extremis les informations concernant la soirée de projection-rencontre organisée aujourd'hui par Peuple et culture Corrèze, en présence de Marcel Trillat, autour de son dernier film Des Étrangers dans la ville.

4381.jpg

En 1969, Marcel Trillat réalisait Étranges étrangers. 43 ans plus tard, il reprend la caméra et retourne à la rencontre des étranges étrangers d’aujourd’hui. Avec la volonté de poser une simple question : ces Étrangers dans la ville, toujours aussi indispensables, sont-ils accueillis plus dignement par la société française en plein XXIème siècle ?
Ils sont venus de tous les horizons de la planète en prenant tous les risques. Ils n’ont qu’un objectif : Vivre ! Pour comprendre comment vivent ces étrangers toujours sous la menace d’une expulsion, Marcel Trillat a accompagné quelques uns et quelques unes de ces rescapé(e)s de toutes les misères du monde, dans tous les lieux où leur espoir d’une vie meilleure est mis à la rude épreuve des réglementations administratives. à travers les entretiens, les lieux d’accueil et les paroles des officiels, adeptes de la langue de bois, il dessine une géographie politique de l’immigration. Il montre aussi que la lutte peut payer : après des années de combat, certains arrivent à être régularisés. Tout n’est pas totalement désespéré…

Rendez-vous ce soir, mardi 14 avril, à 20h30
Cinéma Le Palace, à Tulle

mercredi 4 mars 2015

Avant-première du film "Les Messagers" au Musée de l'histoire de l'immigration (12 mars 2015)

Le Musée de l'histoire de l'Immigration vous invite à la projection en avant-première du film documentaire Les Messagers, d'Hélène Crouzillat et Laetitia Tura. Cette dernière est accueillie au Musée de l'histoire de l'immigration dans le cadre de la résidence Frontières 2015, en partenariat avec le GREC.

messagers.JPG

Du Sahara à Melilla, des témoins racontent la façon dont ils ont frôlé la mort, qui a emporté leurs compagnons de route, migrants littéralement et symboliquement engloutis dans la frontière. “Ils sont où tous les gens partis et jamais arrivés ?” Les Messagers se poste sur la frêle limite qui sépare les migrants vivants des migrants morts. Cette focalisation sur les morts sans sépulture interroge la part fantôme de l’Europe. Charlotte Garson, Catalogue du Cinéma du Réel 2014.

Rendez-vous jeudi 12 mars 2015 à 19h30
Auditorium Philippe Dewitte, Musée de l'Histoire de l'Immigration
Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site du musée.

mercredi 11 février 2015

"Si tu vas à Paris" : projection du Centre audiovisuel Simone de Beauvoir (jeudi 12 février 2015)

Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir vous propose une nouvelle soirée de projection-rencontre, avec le film Si tu vas à Paris, de Jacquie Chavance et Guillaume Mazeline.

situvasaparis.JPG

Au début des années 1960, en plein franquisme, des centaines de milliers d’Espagnols ont émigré vers d’autres pays européens, la France, l’Allemagne et la Suisse principalement. Parmi eux, beaucoup de jeunes filles sont parties, seules, vers Paris, pour devenir « bonnes à tout faire », en quittant leurs villages pour la première fois.
Si tu vas à Paris retrace l’histoire de sept femmes issues du même village valencien et qui, lorsqu’elles avaient 18 ou 20 ans, ont décidé de prendre en main leur avenir.

La projection sera suivie d'une rencontre avec les réalisateurs.

Rendez-vous jeudi 12 février à 20h00
Au cinéma Luminor Hôtel de Ville à 20h00 (anciennement Le Nouveau Latina), 20 rue du Temple, Paris
Pour plus d'informations, vous pouvez télécharger ce document.

mercredi 4 février 2015

La Médiathèque Éric Rohmer fête ses cinq ans ! (février - mars 2015)

La Médiathèque intercommunale Éric Rohmer, à Tulle, partenaire de projection de la Décade cinéma et société, fête cette année ses cinq ans, et vous propose pour l'occasion un beau programme de rendez-vous.

CMJN de base

Des rendez-vous tout au long des mois de février et mars :

  • Exposition de dessins de la médiathèque réalisés avec une palette graphique par des enfants
  • Présentation des fonds anciens et précieux de la médiathèque.
  • Exposition de photographies d’usagers réalisées par David Molteau, plasticien et photographe (du 3 février au 4 avril)

Des rendez-vous ponctuels à ne pas rater :

  • Samedi 7 février :
    • 14h : animations pour les enfants - concert de Catherine Fontaine et Marie et concours de déguisements
    • 15h et 16h30 : intervention des comédiens de la Ligue majeure d’improvisation
    • 16h . vernissage de l’exposition de David Molteau en présence de l’artiste, suivi d’un concert du groupe AIRTT
  • Samedi 14 février à 14h30 : Projection : Sisikurun, la pirogue qui fume, de Martine Lancelot, puis de Vivre avec Camus, de Joël Calmettes
  • Samedi 14 mars
    • 15h30 : lectures de textes sur le thème des bibliothèques par les bibliothécaires.
    • 16h : «La médiathèque, quel lieu pour demain ?», conférence de Michel Melot, bibliothécaire, paléographe, historien de l’art, écrivain
    • 17h : échanges entre le public, des élus communautaires et des bibliothécaires.
    • 18h00 : Pot de clôture

Le programme complet et les informations pratiques sont à retrouver sur ce document.

lundi 26 janvier 2015

Soirée de projection autour de la Résidence Frontières (11 février 2015)

Le Musée national de l'Histoire de l'Immigration vous convie à une soirée de projection autour de sa résidence d'artistes sur le thème "Frontières" le 11 février. Ce sera l'occasion de découvrir en avant-première le film Seulement l’inconnu d’Anne-Lise Maurice, lauréate de la résidence 2014, et d'assister à la présentation de la lauréate 2015, Laetitia Tura.

cnhi-11fev.jpeg

Dans le cadre de son partenariat avec le G.R.E.C. (Groupe de Recherches et d’Essais Cinématographiques), le Musée accueille pendant 6 mois un réalisateur pour une résidence de réalisation d’un court métrage sur le thème "Frontières".

Seulement l’inconnu d’Anne-Lise Maurice, avec Nicole Dogué et Christophe Mie - 2015, 16 min.

Une femme fait irruption dans un monde réduit à une vie souterraine. Elle se heurte à l’organisation stricte d’un poste-frontière, gardé par un homme qui contrôle chaque jour les migrants en attente d’un ailleurs. Rituel immuable et absurde, que la présence de cette femme va lentement bouleverser.

Rendez-vous mercredi 11 février 2015 à 19h30
À l'Auditorium du Musée de l'Histoire de l'Immigration
Tous les renseignements pratiques sont à retrouver sur ce flyer.

lundi 19 janvier 2015

Projection de Ciné-Archives au Forum des images (mercredi 28 janvier)

Ciné-Archives, association qui gère le fonds audiovisuel du Parti Communiste Français, vous convie à une soirée de projection au Forum des Images de films fraichement numérisés !

cinearchives28janvier2015.jpg

Des documents inédits sur Mai 68, la ceinture rouge parisienne, des extraits du cinquantième anniversaire de Maurice Thorez, l'inauguration du siège du PCF en 1971, et d'autres surprises !

Rendez-vous le mercredi 28 janvier 2015 à 20h00, la soirée se prolongera à partir de 22h00 autour d'un verre
Au Forum des Images, salle 100
Merci de confirmer votre venue au 01 40 40 12 48/50 ou rsvp@cinearchives.org

mardi 16 septembre 2014

Invitation à deux expositions (27 septembre - 4 octobre)

Nous vous avions communiqué en juillet des informations concernant deux expositions que nous accompagnons, l'une de soies et aquarelles de Cootje Kenemans et Barbara van der Waal-Thomas (27 septembre - 3 octobre), l'autre d'encres et pigments de Catherine Bailly (4 - 10 octobre), à la Galerie Oberkampf.

expo_oberkampf.JPG

Vous trouverez ci-dessus l'invitation à ces expositions, que vous pouvez également télécharger ici.
Au plaisir de vous y croiser !

jeudi 31 juillet 2014

Chemin faisant, 2 expositions se suivent et se répondent… (27 septembre - 9 octobre)

Barbara Van der Waal-Thomas et Cootje Kenemans présentent leurs créations inventées faites de tissus de soie chatoyants, du 27 septembre au 2 octobre 2014 à la galerie Oberkampf. À leur suite, Catherine Bailly exposera ses tableaux colorés, fragiles et intenses à la fois, du 4 au 9 octobre 2014 à la même galerie. Autour du 1er mai vous invite à découvrir ces expositions…

cootje.JPG

En choisissant d'inviter les habitués du site Autour du 1er mai à découvrir le travail de Barbara et Cootje, puis de Catherine, il s'agit pour nous de commencer à se mettre en mouvement, au delà du monde qui est le notre, celui des images animées, pour accompagner des démarches d'artistes qui, chacune à leur façon, célèbrent la beauté du monde en le mettant également en question. Démarche qui n'est pas si éloignée de celle de certains cinéastes, pas si éloignée de notre désir de faire cheminer de concert le cinéma et les questionnements sur la société…

refraction_bailly.jpg

Les créations de tissus et de vêtements de Barbara et Cootje, les tableaux de Catherine suggèrent à la fois l'urgence et la sérénité, un regard sur le monde pénétrant et doux à la fois, dont le trait commun est l'art de faire chatoyer les couleurs d'une façon extrêmement intense, en jouant de la lumière et de la matérialité des tissus ou de la toile.

barbara.JPG

Nous avons demandé aux 3 artistes de nous parler des cinéastes qui ont le plus compté pour elles, nous y reviendrons à la rentrée, avant que ne se déroule leurs expositions auxquelles nous vous convions.

Rendez-vous du 27 septembre au 2 octobre pour l'exposition de Barbara Van der Waal-Thomas et Cootje Kenemans
Et du 4 au 9 octobre 2014 pour l'exposition de Catherie Bailly
À la galerie Oberkampf, 103 rue Saint Maur, 75011, Paris
Restez connectés, nous vous communiquerons de nouvelles informations sur ces expositions à la rentrée…

jeudi 10 juillet 2014

Appel à soutien pour le film "Jusqu'à nouvel ordre", de Vincent Glenn

Vincent Glenn, réalisateur du film Indices, lance Jusqu'à nouvel ordre, un nouveau projet de film. Une fiction qui tournerait autour d'une idée simple: une agence de notation d'un nouveau type. Le réalisateur fait appel au financement participatif pour pouvoir produire son film.

jusqua_nouvel_ordre.png

Jusqu'à Nouvel Ordre retrace le parcours d'un homme passé en quelques années du statut de cinéaste dépressif à celui d'homme d'affaires adulé du monde économique et des magazines people. Du loser au gourou.
Tout est parti d'une idée furieusement simple: une agence de notation d'un nouveau type.
Jusqu'à Nouvel Ordre est conçu comme un outil médiatique en forme de couteau suisse : une méditation à voix haute sur ce que pourrait être une information permettant de vrais leviers à l'action collective, a contrario de la machine à déboussoler que représente la plupart des médias. La vie est courte ? Raison de plus pour chercher tout ce qui nous permettra d'exister avec saveur et dignité. Si nous gagnons notre pari, Jusqu'à Nouvel Ordre sera classé au rayon des comédies politiques.

Vous pouvez soutenir le film en vous rendant ici

vendredi 27 juin 2014

"Ce qui ne se voit pas" : une double exposition du groupe RADO (juin - novembre 2014)

Le groupe RADO présente en Limousin, cet été, l'exposition Ce qui ne se voit pas. Cette exposition est le fruit d’une recherche que les artistes ont menée depuis juin 2011 dans le pays de Tulle. Elle sera présentée simultanément à Tulle et à Vassivière.

RADO2014.JPG

Cette double exposition est née suite à une recherche menée par les artistes dans le pays de Tulle, en prise avec la réalité quotidienne des travailleurs et des habitants avec qui ils ont coopéré. Cette résidence initiée et portée par Peuple et Culture Corrèze a fait l’objet d’une Commande publique du Centre national des arts plastiques. Lors de la préparation des expositions elle-même, le groupe a fait appel à Kerwin Rolland, accousticien.

Les œuvres d’une grande diversité (photographies, dessins, vidéos, sculptures, installations sonores) traduisent les regards de ces neuf artistes sur le territoire corrézien, abordé sous l’angle de l’exploitation des ressources (bois, eau), des réseaux de distribution d’énergie, du tri des déchets, des travaux de rénovation urbaine,… : "Nous avons choisi d’aborder le territoire par ses réseaux techniques (énergie, déchets, transports etc.) : le plus souvent invisibles alors même qu’ils structurent notre vie quotidienne, ils sont de plus en plus objets de luttes et de débats. Il y avait là un défi documentaire : comment avec de la vidéo, du dessin, des photographies, des sculptures, révéler des réalités cachées, ou mal regardées, tout en indiquant des réserves d’invisible ? De ces questions et des enquêtes que nous avons conduites se sont dégagées plusieurs situations."

Une double exposition du groupe RADO : Fanny Béguery, Madeleine Bernardin Sabri, Florian Fouché, Adrien Malcor, Anaïs Masson, Marie Preston, Maxence Rifflet, Claire Tenu et Antoine Yoseph
Avec la collaboration de Kerwin Rolland

Rendez-vous Église Saint-Pierre, Tulle, du 21 juin au 12 août
Et au Centre international d’art et du paysage (Île de Vassivière) du 6 juillet au 2 novembre 2014
Plus de renseignements ici et .
Le dossier de presse est consultable ici

mercredi 25 juin 2014

GéoCulture s'expose à la Bibliothèque de Limoges ! (du 28 juin au 6 septembre)

Vous connaissez le site internet GéoCulture - Le Limousin vu par les artistes qui propose près de 800 œuvres ou extraits d’œuvres liées au territoire limousin ? GéoCulture s'expose tout l'été à la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges ! Découvrez près d'une centaine d’œuvres représentant le Limousin et la vision de 15 artistes numériques dans le volet Digital visions de l'exposition.

geoculture.JPG

Transformant le hall de la Bfm en un musée atypique, cette exposition est l'occasion de découvrir une centaine d'œuvres (peintures, photographies, vidéos, textes littéraires, sons…) parmi les quelque 800 présentées sur GéoCulture – Le Limousin vu par les artistes et issues des musées et structures artistiques et culturelles de la région.

L'exposition GéoCulture – Le Limousin vu par les artistes est aussi l'occasion de découvrir les arts numériques et se fait lieu de création à travers son volet consacré aux arts numériques, Digital Visions : 15 œuvres numériques sur 15 lieux du Limousin par 15 artistes internationaux, sélectionnés par l'artiste numérique et curateur Systaime A.K.A. Michaël Borras.

L'exposition GéoCulture – Le Limousin vu par les artistes est une coproduction de la Bibliothèque francophone multimédia de Limoges et de l'AVEC Limousin.

Rendez-vous du 28 juin au 6 septembre
À la BFM - Bibliothèque francophone multimédia de Limoges
Plus de renseignements ici

mercredi 4 juin 2014

10 juin : Soirée de clôture de Films en société, le cycle de projections-rencontres du Cedidelp

Le CEDIDELP a organisé en 2013 et 2014 le cycle de projections-rencontres Films en société, autour de sujets qui questionnent la société, et notamment le rapport entretenu avec les médias. Ce cycle a commencé en septembre 2013 avec la projection du film Les Nouveaux chiens de garde, de Gilles Balbastre et Yannick Kergoat. Il se terminera mardi 10 juin avec la conférence gesticulée concoctée par le journaliste Philippe Merlant afin de résoudre cette énigme qui l’interpelle : "Mais qui a tué la confiance des Français dans le journalisme ?". Cette soirée sera également l'occasion de découvrir les productions audiovisuelles du Cedidelp.

Au programme :


  • 19h30 : conférence gesticulée "Le mystère du journalisme jaune" par Philippe Merlant

Depuis 40 ans Philippe Merlant est journaliste, essentiellement en presse et radio. Co-auteur de Médias, la faillite d’un contre-pouvoir, il sait critiquer les grandeurs et les décadences du journalisme mais il croit encore en son métier. Dans cette conférence gesticulée qu’il a entièrement écrite et qu’il incarne tout au long de ces 2h30, il part des sondages qui montrent que les Français ne font plus confiance à leurs journalistes, pourtant censés incarner un contre-pouvoir et cherche des réponses : pour quelles raisons la confiance entre les citoyens et les journalistes est-elle si faible ? Pourquoi ces derniers sont-ils perçus comme étant du coté des puissants ? Quelles sont les solutions possibles ?

Pendant son enquête, il emmène le spectateur dans l’histoire du journalisme et dans les coulisses souvent médiocres des conférences de rédactions. Il explore la responsabilité des patrons de presse, des actionnaires, mais aussi des simples journalistes…

Auto-critique salutaire, la conférence de Philippe Merlant permet à tous ceux qui cherchent à comprendre les difficultés du métier de trouver des éléments théoriques et concrets pour alimenter leur réflexion et d’œuvrer pour un journalisme plus indépendant, citoyen et responsable.

Rendez-vous mardi 10 juin à partir de 18h00
Sur la Péniche Antipode, 55 quai de la Seine, Paris
Toutes les informations pratiques sont à retrouver ici !

- page 2 de 6 -