Partager le cinéma

Le Blog d’Autour du 1er mai

Le cinéma en Limousin

Des initiatives cinématographiques à découvrir....

Fil des billets - Fil des commentaires

lundi 5 septembre 2016

Mémoire à vif fait sa rentrée avec le film Aquarius

Mémoire à vif, association basée à Limoges, vous propose de venir découvrir en avant-première le film Aquarius, de Kleber Mendonça Filho. Magnifique portrait de femme, résistant à la fois aux malheurs de la vie et à la rapacité du capitalisme triomphant. Resplendissante, elle nous transmet sa vitalité et son désir de ne jamais céder face à ceux qui veulent nous museler… Un film à découvrir de toute urgence.

aquarius.jpg

Clara, la soixantaine, ancienne critique musicale, est née dans un milieu bourgeois de Recife, au Brésil. Elle vit dans un immeuble singulier, l’Aquarius, construit dans les années 1940, sur la très huppée Avenida Boa Viagem qui longe l’océan. Un important promoteur a racheté tous les appartements mais elle se refuse à vendre le sien. Elle va entrer en guerre froide avec la société immobilière qui la harcèle. Très perturbée par cette tension, elle repense à sa vie, son passé, ceux qu’elle aime.

Ce film qui a marqué le dernier festival de Cannes, notamment lorsque l'équipe du film, lors de la montée des marches, a affiché son soutien à la Présidente brésilienne Dilma Rousseff et a dénoncé la procédure de destitution à son encontre.

Rendez-vous vendredi 16 septembre à 20h30
Au cinéma Le Lido, à Limoges

lundi 20 juin 2016

6ème Ciné d'été à Tulle : Partitions cinéma (du 23 au 25 juin)

La ville de Tulle vous convie pour le désormais traditionnel Ciné d'été. Cette année, c'est en musique que nous avons rendez-vous, autour du thème "Partitions".

6cinete2016.PNG

Au programme :

  • Jeudi 23 juin :
    • 18h, Cinéma Véo : Chantons sous la pluie, de Stanley Donen
    • 20h30, Parc de la mairie : Inauguration musicale et chantée. Impromptu autour des Blues Brothers par les élèves du collège Clémenceau
    • 21h00, Improvisations à l’accordéon par les élèves du Conservatoire de Tulle et leurs professeurs Rémi Sallard et Fred Valy
    • 22h00, projection en plein air : Les Blues Brothers, de John Landis
  • Vendredi 24 juin, Cinéma Véo
    • 16h00 : Une chambre en ville, de Jacques Demy, précédé de Aubervilliers, de Eli Lotard et Jacques Prévert
    • 18h00 : Le Bal, d'Ettore Scola, précédée de Umbrella, court métrage musical
    • 21h00 : On connaît la chanson, d'Alain Resnais
  • Samedi 25 juin
    • 10h15, médiathèque Eric Rohmer en partenariat avec le festival Kind of Belou de Treignac : Coup de sang, de Jean Marboeuf en présence du réalisateur et de Jean Rochard, producteur de la musique
    • 14h30, Cinéma Véo : Rencontre autour de la place de la musique dans le cinéma avec Jean Marboeuf, Jean Rochard et Alain Jomy.
    • 16h15, Cinéma Véo : Sita chante le blues, film d’animation de Nina Paley, États-Unis
    • 18h30, Cinéma Véo : A une heure incertaine, de Carlos Saboga, musique Alain Jomy
    • 22h00, Cinéma Véo : La trace, de Bernard Favre, musique Marc Perrone, en lien avec les Nuits de Nacre.

Rendez-vous à Tulle du 23 au 25 juin
Le programme complet est à télécharger ici

jeudi 9 juin 2016

Tulle, 9 juin 1944. Des films pour ne pas oublier

Tulle, 9 juin 1944 : la division SS Das Reich organise la pendaison de 99 hommes dans les rues de la ville, et la déportation dans les camps de la mort de 149 autres. Ensuite, cette division prend la route d'Oradour sur Glane… Plusieurs films racontent ce massacre, et donnent la parole aux témoins…

L'association Peuple et Culture Corrèze, qui mène depuis des années un important travail autour de la mémoire de ces massacre, a notamment réalisé deux films :

Patrick Séraudie a également réalisé un film sur ce sujet : Le Silence et la douleur.

mardi 7 juin 2016

Crossing the bridge, the sound of Istanbul : projection en Corrèze

Peuple et Culture Corrèze et l'association Kassoumaï s'associent pour vous proposer vendredi 10 juin une soirée de projection-rencontre autour du film de Fatih Akin Crossing the bridge, the sound of Istanbul.

crossing_the_bridge.jpg

Fatih Akin suit ici la rencontre d’Alexandre Hacke, bassiste et guitariste rock mais aussi auteur-compositeur, avec les sons et les musiciens d’Istanbul, ville foisonnante coincée entre deux mondes. De la musique classique turque au hip hop en passant par le rock psychédélique, le punk, l’électro et la musique tzigane, ces stambouliotes se acontent, disent leur monde, leur histoire et leurs révoltes et nous voici happés par leurs mélopées et les images de Fatih Akin. Au final, après les tourbillons du derviche, c’est un pont entre eux et nous que nous avons franchi.

L’équipe de Kassoumaï.

Rendez-vous vendredi 10 juin à 20h30
À la salle des fêtes de Saint-Martial Entraygues (Corrèze)
Entrée libre

mardi 3 novembre 2015

Projection "Je lutte donc je suis" en présence du réalisateur (12 novembre 2015 - Limoges)

Mémoire à vif, association amie, qui organise de nombreux événements à Limoges autour du thème de la mémoire, plus particulièrement sur les mémoires occultées, et la solidarité avec les combats d'aujourd'hui, vous propose une soirée de projection rencontre autour du dernier film de Yannis Youlountas, Je lutte donc je suis, en présence du réalisateur.

jeluttedoncjesuis_limoges.jpg

Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants refusent de baisser les bras. Une même devise résume leur courage de résister, leur joie de créer et leur persévérance à toute épreuve : «  Je lutte donc je suis  ». Quelques mots pour vivre debout, parce que rester assis, c’est se mettre à genoux.

La projection sera suivie d'une discussion avec le réalisateur.

Rendez-vous jeudi 12 novembre à 20h30
Au cinéma Le Lido, à Limoges
Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de Mémoire à vif

lundi 26 octobre 2015

"Je lutte donc je suis" : projection-rencontre à Tulle (2 novembre 2015)

Peuple et culture, en partenariat avec le cinéma Le Palace, vous propose une soirée de projection-rencontre autour du film Je lutte donc je suis, de Yannis Youlountas, réalisateur et écrivain franco-grec, en sa présence. Une soirée à ne pas rater !

Une soirée pour débattre et penser ensemble les questions qui, à travers l’expérience grecque des mois derniers, nous traversent et nous taraudent. Est-il possible de mener une autre politique que celle choisie par l’Eurogroupe pour un pays de la zone euro ? La réponse donnée a été sans appel, c’est non. Et quiconque s’y essaie ou prétend malgré tout s’y essayer est promis en plus à l’humiliation. Sans présumer de la suite des événements en Grèce, une question (entre autres) s’impose aux citoyens que nous sommes et à tous les courants sociaux et politiques européens qui appellent de véritables et nécessaires transformations en Europe : si un pays bascule du côté de l’alternative sociale et écologique, comment et à quelles conditions pourra-t-il mener sa politique s’il reste dans la zone euro ? Et quelles autres voies peut-on construire ?

jeluttedcjesuis1.jpg Quelques mots sur le film…
De Grèce et d’Espagne, un vent du sud souffle sur l’Europe contre la résignation. Dans les villes et les campagnes, dans les îles et les montagnes, au cœur des luttes et des alternatives en actes, des femmes, des hommes, mais aussi des enfants refusent de baisser les bras. Une même devise résume leur courage de résister, leur joie de créer et leur persévérance à toute épreuve : "Je lutte donc je suis". Quelques mots pour vivre debout, parce que rester assis, c’est se mettre à genoux. Une brise marine, souriante et solidaire, de Barcelone à Athènes et d’Andalousie en Crète, qui repousse les nuages du pessimisme. Un voyage palpitant en musique, d’un bout à l’autre de la Méditerranée, en terres de luttes et d’utopie.

Rendez-vous lundi 2 novembre à 20h30
Cinéma Le Palace, Tulle
Plus de renseignements sur le site de Peuple et culture

jeudi 22 octobre 2015

"Louise, son père, ses mères, son frère et ses sœurs" : projection en Corrèze (samedi 24 octobre)

Peuple et Culture Corrèze et l'association Achabatz d'entrar vous proposent une soirée de projection du film de Stéphane Mercurio et Catherine Sinet, Louise, son père, ses mères, son frère et ses sœurs, le 24 octobre à Sérilhac.

louise_photo.jpg

"Louise est la fille de Sybille, Gérard, Sylviane et aussi un peu celle de Françoise, en tous cas, la soeur de ses trois enfants. Françoise et Gérard s’aiment depuis 45 ans. Ils ont eu trois enfants. Sybille et Sylvianne s’aiment depuis 23 ans. Elles voulaient chacune un enfant. Un jour, elles ont demandé à leur amie Françoise de leur prêter Gérard, son mari, pour qu’il devienne le« géniteur ». Celle-ci a accepté. En 1986, Sybille a mis au monde Louise. Depuis sa naissance, ils inventent, apprennent, se trompent, réussissent… Quelle est la place de chacun ? Comment se sont-ils débrouillés avec tout ça ?"

Il faut écouter Gérard raconter cette histoire, mais aussi Sibylle, Sylviane et Françoise donnant leur propre version. C’est une histoire d’amour entre deux femmes, autant qu’une histoire d’amitié entre deux couples. Un de ces récits tout en pudeur éclairant les débats sur l’homoparentalité et la famille. Une famille atypique au sein de laquelle la parole et la vie circulent librement, sans passer sous silence les difficultés parfois rencontrées. En filigrane se dessine le portrait d’une génération de militants de Mai 68 qui ont voulu transformer la société et réinventer la famille.

Rendez-vous samedi 24 octobre à 20h30
À la salle des fêtes de Sérilhac

vendredi 2 octobre 2015

Projections, rencontres et exposition autour du 17 octobre 1961 (Tulle, du 3 au 17 octobre 2015)

Depuis trois ans la ville de Tulle, avec Peuple et Culture, La Ligue des Droits de l’Homme et un collectif de citoyens, organise des manifestations autour du massacre du 17 octobre 1961 à Paris. Cette année, deux temps forts : une exposition de photographies en partenariat avec la Bibliothèque Documentaire Internationale Contemporaine, et une rencontre avec le cinéaste Mehdi Lalloui.

Le 17 octobre 1961, 30 000 Algériens colonisés, hommes, femmes, enfants manifestent pacifiquement à Paris contre le couvre-feu discriminatoire et illégal décrété par Maurice Papon, préfet de police. Une répression policière d’une férocité inouïe s’abat sur eux : ils sont battus, torturés, assassinés, jetés dans la Seine. Plusieurs centaines de morts et disparus.

tulle_17oct61_2015.PNG

Au programme :

  • Samedi 3 octobre, 10h salle des mariages, mairie de Tulle : vernissage de l’exposition des photographies d’Elie Kagan, qui a été un des rares journalistes à témoigner de ces moments. L'exposition restera installée jusqu'au 28 octobre.

La Bibliothèque de Documentation Internationale Contemporaine (BDIC) a l’immense privilège de conserver depuis 1999, le fonds photographique et les archives professionnelles d’Elie Kagan comportant environ 300 000 documents. Né à Paris le 26 mars 1928, d’origine juive polonaise, il a échappé de peu aux rafles antisémites. Autodidacte, passionné par le monde social et politique, Elie Kagan photographie en France jusqu’à son décès en janvier 1999, quantité d’évènements à résonance politique, syndicale, sociale ou économique, mais aussi dans l’Algérie nouvellement indépendante, en Israël... Il se qualifie lui-même de « reporter engagé, tiers-mondiste sentimental, gauchiste de coeur et volontiers provocateur » : il sera un photographe libre, archiviste de tous les mouvements contestataires. La carrière photographique d’Elie Kagan a été profondément marquée par la nuit du 17 octobre 1961. Il est un des rares photographes à avoir pu fixer par l’image les violences policières perpétrées à l’encontre des Algériens lors d’une manifestation pacifique organisée par la Fédération de France du Front de Libération Nationale (FLN).

  • Vendredi 16 octobre
    • 14h - plaque commémorative située à l’entrée de la médiathèque Eric Rohmer : lecture de textes, poèmes et chansons autour du 17 Octobre 1961, notamment avec les élèves du collège Clémenceau.
    • de 14h30 à 16h - médiathèque Eric Rohmer : les lycéens, collégiens, apprentis de Tulle rencontrent l’écrivain et documentariste Mehdi Lallaoui. Projection de son film Le silence du fleuve.
  • Samedi 17 octobre, 14h30, médiathèque Eric Rohmer : projection grand public du film Le silence du fleuve suivie d’une rencontre avec Mehdi Lallaoui, réalisateur.

Rendez-vous à Tulle
Le programme complet est à télécharger ici, et l'invitation au vernissage de l'exposition de photographies est à retrouver .
Et un article sur Mehdi Lallaoui, que nous avions accueilli lors de la Décade cinéma et société 2012, ici

vendredi 18 septembre 2015

Projection rencontre "Edmond, un portrait de Baudoin" (mercredi 23 septembre, Tulle)

Peuple et Culture et le cinéma le Palace vous convient à une projection en avant-première du film de Lætitia Carton, Edmond, un portrait de Bauboin, en présence de la réalisatrice et de Baudoin. Une rencontre exceptionnelle !

4492.1.jpg

Quand au début des années 80, paraissent les premiers livres de Baudoin, le monde de l’édition reste perplexe. Quel est ce chef comptable reconverti qui vient troubler le cours tranquille de la bande dessinée franco-belge, encore formatée par le diktat de la ligne claire  ?
Edmond Baudoin est auteur de bandes dessinées. Il signe ses livres Baudoin. La matière première de ses livres, c’est lui, sa vie. Il a été l’un des premiers à introduire l’autobiographie dans la bande dessinée.
À Villars, son village du Var, devant un mur de pierres, Edmond peint, il marche, il danse, il aime.
Lætitia Carton

Rendez-vous mercredi 23 septembre à 20h30
Cinéma le Palace, Tulle

jeudi 20 août 2015

Chili, l'autre 11 septembre : projection par Peuple et culture (vendredi 11 septembre)

Le 11 septembre prochain, Peuple et culture Corrèze vous convie à la projection du film Dialogues avec l'Amérique d’Alvaro J. Covacevich, une projection exceptionnelle en 16 mm, qui sera suivie d'un film surprise !

PEC_projection_chili.JPG

Il s'agit de découvrir, dans ce film, une discussion entre Salvador Allende et Fidel Castro lors de la visite triomphale du dirigeant cubain au Chili en novembre 1971. Une leçon de mentalité révolutionnaire.

Rendez-vous le vendredi 11 septembre à 20h30
Dans les locaux de Peuple et culture, 51 bis rue Louis Mie, Tulle

Deux films inédits autour de la première guerre mondiale dans le Limousin (Mois du film documentaire 2015)

À l'occasion du Mois du film documentaire 2015, Leitmotiv production vous propose deux nouveaux films documentaires autour de la première guerre mondiale dans le Limousin.

Mois_du_doc2015.jpg

Raconté grâce à de nombreux documents inédits, ce documentaire nous dévoile un épisode méconnu de la Première guerre mondiale, celui des soldats du Corps Expéditionnaire Russe engagés aux côtés des Français, victimes encombrantes de l’histoire qui osèrent se révolter contre l’ordre guerrier. Retirés du front, regroupés au camp de La Courtine dans la Creuse, certains de ces soldats accueillis en héros mourront en mutins.

Débat possible avec le réalisateur Pierre Goetschel et l'historien Laurent-Yves Giloux (sous réserve)

Le film sera présenté à Limoges en avant-première le vendredi 6 novembre au Théâtre de l'Union dans le cadre du festival Docs d'Ici organisé par France 3 Limousin.
Programmation possible entre le 8 et le 30 novembre.

Honoré-Jean Champcommunal, originaire de Haute-Vienne, fut mobilisé en avril 1915, à 19 ans. En juin 1916 il découvre le front, les combats, la mort, et il décrit sa vie jour après jour dans ses carnets de campagne. Le quotidien d’un soldat ordinaire. C’est ce vécu là que le film restitue, la vision d’un anonyme à l’intérieur des tranchées que l’expérience de la guerre va à jamais changer.

Débat possible avec la réalisatrice Tessa Racine et les historiens Vincent Brousse et/ou Philippe Grandcoing (sous réserve)

Le film sera présenté à Limoges en avant-première le vendredi 13 novembre à l'Espace Cité par Leitmotiv Production avec Culture et Patrimoine en Limousin.
Programmation possible entre le 14 et le 30 novembre.

Ces films sont actuellement en montage et seront achevés quelques jours avant le Mois du Film Documentaire. Si vous souhaitez les programmer, n'hésitez pas à contacter Leitmotiv production : contactleitmotivprod@gmail.com, 06 84 58 92 70.

jeudi 18 juin 2015

5ème Ciné d'été à Tulle : "Cinéma, le grand amour", avec Pierre Étaix et Jean-Claude Carrière (du 24 au 28 juin 2015)

Cette année, Ciné d’été souffle sa cinquième bougie et vous propose à nouveau de découvrir la richesse du cinéma français à travers des projections, des rencontres et des créations à Tulle et dans ses environs. Cette nouvelle édition de Ciné d’été déroule le tapis rouge à Pierre Étaix et Jean-Claude Carrière.

cine_ete_tulle_2015.JPG

Pierre Étaix et Jean-Claude Carrière sont deux artistes extraordinaires au sens étymologique du terme. Ensemble, mais aussi séparément, ces deux amoureux fous du cinéma ont réalisé ou participé à l’élaboration des plus grands films de la planète cinéma. Leurs noms sont associés aux plus grands : Tati, Bunuel, Schlondorff, Fellini, Bresson, Oshima, Rappeneau, Malle, Chéreau,... pour ne citer qu’eux. Pierre Étaix et Jean-Claude Carrière sont des touche-à-tout de génie, prolixes aussi. Pierre Étaix est peintre, comédien, magicien, affichiste, homme de cirque, gagman... Jean-Claude Carrière est écrivain, scénariste, réalisateur, romancier, adaptateur, auteur de théâtre, comédien... A eux deux, plusieurs centaines de films et trois oscars, dont deux pour l’ensemble de leur carrière et un pour « le grand amour ». C’est dire !
Ciné d’été, c’est 9 films projetés, des rencontres, des débats, des échanges et deux créations. L’une à l’accordéon avec Roman Djbanov et Domi Emorine, l’autre sur la rivière Corrèze avec le plasticien Joël Thépault. Jean-Claude Carrière, Pierre Étaix et (sous réserve) Justine Malle, seront présents sur l’ensemble de Ciné d’été.

Au programme :

  • Jeudi 25 juin
    • 18 heures, Cinéma Le Palace : Cet obscur objet du désir, Luis Bunuel (scénario et dialogues Luis Bunuel/Jean-Claude Carrière).
    • 20h, Saint-Mexant, ferme de Maryline Mertens : Casse-croûte champêtre avant projection.
    • 21h : projection à la grange de La controverse de Valladolid, Jean-Daniel Verhaeghe, d’après le livre de Jean-Claude Carrière
  • Vendredi 26 juin, Cinéma le Palace
    • 15h : Milou en Mai, Louis Malle (scénario Jean-Claude Carrière/Louis Malle).
    • 18h30 : Pierre de Patience/Singué Sabour, Atki Rahimi (adaptation Jean-Claude Carrière).
    • 21h : Le tambour, Volker Schlöndorff (scénario Volker Schlöndorff/Jean-Claude Carrière/Franz Seitz).
  • Samedi 27 juin
    • 10h30, médiathèque intercommunale Eric Rohmer : création à l’accordéon par Roman Djbanov et Domi Emorine autour des cinémas de Pierre Étaix et Jean-Claude Carrière. Projection du court métrage En pleine forme.
    • 14h30, passerelle de nacre : vernissage de l’oeuvre « Lit » de Joël Thépault, installée dans le lit de la Corrèze.
    • 13h30/15h30, Chanteix, la Boite en zinc : atelier « Danse autour du clown » avec la chorégraphe Muriel Corbel. Ouvert à tous et sur inscription auprès de la Cour des Arts
    • 15h45/16h45, Chanteix, la Boite en zinc : une surprise et... « rencontre autour de la sauvegarde du cinéma ». Ou comment Pierre Étaix, à force de procédure et de détermination, a réussi à récupérer l’intégralité des droits de ses films confisqués par le producteur et a pu ensuite les restaurer. Projection du court métrage « le cauchemar de Méliès » avec Pierre Étaix.
    • 18h30, Cinéma Le Palace : Le grand amour, précédé de Rupture, Pierre Étaix.
    • 21h, Cinéma Le Palace : Le Soupirant précédé de Heureux anniversaire, Pierre Étaix.
  • Dimanche 28 juin, Cinéma Le Palace
    • 14h30 : Yoyo précédé de Souris noire, Pierre Étaix.
    • 18h : Pays de Cocagne, précédé de Le cauchemar de Méliès, Pierre Étaix.

À noter également : Cour des Arts, du 23 au 28 juin : exposition d’aquarelles de Pierre Étaix.

Le programme complet est à retrouver ici.

vendredi 5 juin 2015

8ème festival Bobines rebelles : féminismes de luttes (du 12 au 14 juin 2015)

Déjà 8 ans que le festival du documentaire politique et social Bobines rebelles nous donne rendez-vous dans la Creuse à la fin du printemps pour découvrir des films et en débattre. Cette année, c'est autour du thème des féminismes de lutte que nous avons rendez-vous. Vous aurez notamment le plaisir de retrouver Federico Rossin, qui a accompagné la Décade, pour présenter deux séances.

8e_bobines_rebelles.JPG

En 2015, question féminisme, on en est où ? Quels combats ? Quelles émancipations ? Et le cinéma dans tout ça ? Cette année, la 8ème édition du festival Bobines Rebelles fait peau neuve. Nouvelle équipe, nouvelle mouture ! Une édition thématique où nous prendrons le temps de nous interroger sur les luttes des femmes aujourd’hui :

  • Une série de films qui décoiffent, continuent et renouvellent ces luttes, certains d’hier qui n’ont pas pris une ride, d’autres plus récents ancrés dans le présent.
  • Des films qui soulignent combien les rapports de genre se trouvent imbriqués dans d’autres rapports de domination. Sexisme, racisme et rapports de classe sont historiquement liés et répondent à une même logique de pensée et de pouvoir.
  • Des films à cheval sur plusieurs territoires,
  • Des films où l’on rit, des films qui mettent en colère,
  • Des films qui donnent envie de se battre.
  • Et un invité, Federico Rossin, programmateur détonnant, qui nous concoctera deux séances autour de la vidéo militante féministe des années 70.

Des formes singulières de débats seront proposées, favorisant les moments d’échange et de conversation, durant deux jours de projection, avec moins de films mais plus de temps pour en discuter. Bobines Rebelles garde sa traditionnelle soirée d’ouverture courts métrages au bar l’Atelier à Royère-de-Vassivière, mais se déplace ensuite vers un nouveau lieu pour deux jours dans une salle de cinéma à Peyrat-le-Château.

Quelques films au programme :

Rendez-vous le 12 juin à 21h00 à Royère de Vassivière, à l’Atelier, pour une soirée Courts métrages
Et les 13 et 14 juin de 10h00 à minuit au cinéma de Peyrat-le-Château pour les projections-rencontres
Le programme complet est à retrouver ici

jeudi 14 mai 2015

Projection en présence de Carmen Castillo à Tulle ! (19 mai 2015)

Peuple et Culture Corrèze et le cinéma Le Palace vous invitent à une soirée de projection-rencontre avec Carmen Castillo, autour de son film On est vivants. Une occasion à ne pas rater pour venir à la rencontre de cette réalisatrice, et discuter de son histoire militante et personnelle, et de son travail d’écrivain et de réalisatrice de documentaires.

on_est_vivants.jpg

De quoi est fait l’engagement politique aujourd’hui  ?
Est-il encore possible d’infléchir le cours fatal du monde  ?

C’est avec ces questions, dans un dialogue à la fois intime et politique avec son ami Daniel Bensaïd, philosophe et militant récemment disparu, que Carmen Castillo entreprend un voyage qui la mène vers ceux qui ont décidé de ne plus accepter le monde qu’on leur propose. Des sans domicile de Paris aux sans-terre brésiliens, des Zapatistes mexicains aux quartiers nord de Marseille, des guerriers de l’eau boliviens aux syndicalistes de Saint Nazaire, les visages rencontrés dans ce chemin dessinent ensemble un portrait de l’engagement aujourd’hui, fait d’espoirs partagés, de rêves intimes, mais aussi de découragements et de défaites. Comme Daniel, ils disent : «  L’histoire n’est pas écrite d’avance, c’est nous qui la faisons ».

Retrouvez ici la transcription de la rencontre entre Peuple et Culture et Carmen Castillo.

Rendez-vous mardi 19 mai à 20h30
Cinéma le Palace, Tulle

mardi 12 mai 2015

Howard Zinn, une histoire populaire américaine" : projection, rencontres et débat à Limoges (21 et 22 mai 2015)

Mémoire à vif, en partenariat avec Les Mutins de Pangée et Là-bas si j'y suis, vous propose deux jours d'évenements autour d'Howard Zinn, en présence de Daniel Mermet. Au menu : projection, rencontres, débats, chansons…

memoire_vif_mermet.JPG

Des histoires de victoires et de clairons tout en faisant discrètement nettoyer les trainées de larmes et de sang sur le parking du supermarché de la civilisation. Mais l’histoire que préfèrent raconter les chasseurs, c’est pas d’histoire du tout. À part pour le code de leur carte bancaire, les lapins n’ont pas besoin de mémoire…
Howard Zinn est de ceux qui résistent à l’irrésistible. Il est du parti des lapins, le parti de ceux qui sont à l’autre bout du fusil, les Indiens devant les conquérants, les esclaves qui fuient dans les marais, les ouvrières et leurs enfants face au peloton de la Garde civile, les déserteurs, les militants, les résistants. Sans idéaliser les victimes, sans trahir l’histoire, il fait simplement sortir de l’ombre ces instants où des femmes et des hommes ont réussi à résister, à s’unir et parfois même à l’emporter…
Car les lapins ne s’enfuient pas toujours, il arrive même qu’ils profitent du sommeil des chasseurs et qu’ils leur volent leurs fusils et qu’ils les fassent reculer jusqu’au bord de la falaise. Et même au-delà.
Le pouvoir du chasseur dépend de l’obéissance des lapins.
Daniel Mermet

Au programme :

  • 21 mai à 20h00, cinéma le Lido : projection Howard Zinn Une histoire populaire américaine. Premier volet : Du pain et des roses, de Daniel Mermet et Olivier Azam
  • 22 mai à 18h30, Théâtre Expression 7 :
    • Accueil musical : « Si ta révolution ne me fait pas danser, ne m’invite pas à ta révolution » (Sous-commandant Marcos)
    • Lecture et chants : accompagnés par un diaporama d’après la photothèque de Paul Colmar, conception : Jean-Marc Lescure.
    • Débat introduit par les archives filmées de Philippe Maillot sur le tournage du « Pain noir » de Serge Moati. Avec Dominique Danthieux, historien, et Daniel Mermet : « Accroche ton wagon à une étoile » : Quelles leçons tirer de ces luttes d’hier pour nos combats d’aujourd’hui

Rendez-vous les 21 et 22 mai à Limoges
Pour connaître tout le programme et les informations pratiques, consultez ce document.

jeudi 7 mai 2015

L'installation en agriculture : un film, une rencontre (mercredi 13 mai)

Peuple et Culture Corrèze vous convie à une soirée de projection-rencontre autour du thème de l'installation en agriculture, avec la projection d'un film suivi d'une rencontre avec les membres d'un collectif qui est en train d’installer en Limousin une ferme biologique.

PEC_anais.jpg

Au programme :

Anaïs a 24 ans. Elle vit seule dans une petite maison au milieu d’un champ en Bretagne. Rien ne l’arrête. Ni l’administration, ni les professeurs misogynes, ni le tracteur en panne, ni les caprices du temps, ni demain ne lui font peur. Portée par son rêve de toujours : celui de devenir agricultrice. Le film accompagne cette jusqu’au-boutiste. Seule contre tous.

  • Rencontre avec des membres d’un collectif en cours d’installation dans le Limousin...

''À la recherche d’une ferme depuis environ un an dans le Limousin, nous avons enfin trouvé le lieu sur lequel vivre le projet que nous construisons et qui nous anime depuis plusieurs années maintenant...
Le projet est simple : des légumes, du fromage de chèvre et de vache, de la crème, des yaourts, de la viande de porc, du pain au levain, de la bière artisanale... Tout ceci produit en agriculture biologique et commercialisé sur les marchés, sous forme de paniers, et via la restauration collective. Pour porter tous ces ateliers, nous sommes un collectif de onze personnes. Nous nous sommes rencontré-e-s lors de nos études d’agriculture, ce projet est né à cette même période.

Rendez-vous mercredi 13 mai à 20h30
Salle Latreille, Tulle

mardi 21 avril 2015

Projection - rencontre avec Patrick Séraudie à Tulle (mercredi 22 avril)

Peuple et culture et le cinéma Le Palace vous convient à une soirée de projection rencontre autour du film Au bout de la nuit, de Patrick Séraudie, en présence du réalisateur.

bout_nuit.JPG

Mauthausen, un nom qui reste gravé dans la mémoire des hommes…
Roger Gouffault n’a que 17 ans lorsqu’il s’engage, en septembre 1941, dans la résistance.
Arrêté à la veille de Noël 1942, il est condamné à mort par la Gestapo, puis déporté au camp de Mauthausen et classé « Nuit et brouillard ».
Un témoignage bouleversant et une extraordinaire leçon de vie.

Rendez-vous mercredi 22 avril à 20h30
Cinéma Le Palace, Tulle

mercredi 15 avril 2015

Projection "Les poilus venus d'ailleurs" à Tulle (vendredi 17 avril 2015)

La ville de Tulle et le Cinéma Le Palace vous proposent une projection du superbe film de Medhi Lallaoui Les Poilus venus d’ailleurs, qui entre en résonance avec la Décade 2014, sur le centenaire de la première guerre mondiale.

En ces années de commémorations de la Grande guerre, Mehdi Lallaoui a braqué ses projecteurs sur ces Poilus d’ailleurs, ces soldats de l’Empire colonial, mobilisés, recrutés, de force souvent, et devenus les "laissés pour compte de la Nation".
Il y a les célèbres tirailleurs, davantage africains qu’uniquement sénégalais, les Algériens, Marocains et autres Tunisiens, les Indochinois, les Somalis, les Malgaches et les travailleurs chinois. Mehdi Lallaoui n’oublie pas les Réunionnais, Antillais, Guyanais, Kanaks et Tahitiens qui furent aussi mobilisés. En tout, près de 700 000 noirs, jaunes, basanés et autres "gueules de métèque", sans compter les "non coloniaux" : Juifs, Arméniens, Portugais, Espagnols, Italiens… qui participèrent aux combats.

Rendez-vous vendredi 17 avril à 20h30
Cinéma le Palace, Tulle

jeudi 19 mars 2015

Le Destin : projection organisée par Mémoire à vif (Limoges - 26 mars 2015)

Mémoire à Vif vous propose de voir ou revoir Le Destin de Youssef Chahine qui, en 1997, s'inquiétait déjà de la montée des intégrismes. Cc'est aussi "un film qui rend heureux et qui donne envie de partager ce bonheur".

img261.jpg

Au 12ème siècle, un prestigieux philosophe, Avérroès, établit des préceptes qui influenceront non seulement l’âge des Lumières en Occident, mais toute la pensée humaine jusqu’à nos jours. Voulant amadouer les intégristes, le Calife El-Mansour ordonne l’autodafé de toutes les oeuvres du philosophe. Ses adeptes et ses proches décident d’en faire des copies et de les passer à travers les frontières. Malgré les pressions des intégristes de tous bords, la connaissance humaine se fraiera toujours un chemin, vers l’Autre, vers le Progrès.

La projection sera suivie d'une discussion avec Moulay-Bachir Belqaïd, auteur du Voile démasqué.

Rendez-vous le jeudi 26 mars à 20h30
Cinéma Le Lido, Limoges
Plus d’informations su ce document et sur www.memoireavif.info.

lundi 9 mars 2015

Peuple et culture Corrèze invite François Maspero (jeudi 12 mars)

À nos internautes limousins : ne ratez pas la soirée de projection - rencontre organisée par Peuple et culture en présence de François Maspero, éditeur et écrivain. Il sera à Tulle pour la projection du film qui vient de lui être consacré : François Maspero, les chemins de la liberté, de Yves Campagna, Bruno Guichard et Jean-François Raynaud. Un film-portrait d'un homme libre, porté par l'esprit de résistance, pour qui la vie ne vaut d'être vécue sans engagement.

4341.1.jpg En septembre 2009, est inaugurée au musée de l’imprimerie à Lyon, une exposition François Maspero et les paysages humains portée par la Maison des Passages et les éditions À plus d’un Titre. Elle comporte, entre autres, 60 panneaux retraçant le parcours de l’éditeur puis écrivain qu’est François Maspero. À cette occasion, Yves Campagna et Jean-François Raynaud vont alors rencontrer François Maspero pour filmer les entretiens qui viendront renforcer l’exposition. De cette rencontre, est née l’idée d’un film.

Le film offre au spectateur une découverte, une rencontre ou une redécouverte d’un homme qui fut un centre de gravité de la société française. Il demeure un lien entre le passé et l’avenir possible de notre humanité en interrogeant toujours les discours dominants. Homme de la fidélité, à ses idées, à ses camarades de lutte et de combat, à la conviction qu’une autre humanité plus fraternelle est possible.

Rendez-vous jeudi 12 mars à 20h30
Cinéma Le Palace, Tulle
Plus d'informations sont à retrouver ici

- page 1 de 3