Partager le cinéma

Le Blog d’Autour du 1er mai

vendredi 4 novembre 2016

La Mairie du 11ème fête l'ESS ! (du 15 au 29 noevmbre 2016)

La Mairie du 11ème arrondissement de Paris vous convie à une série de rendez-vous pour fêter l'Économie sociale et solidaire : balade-découverte, conférences-débats, ateliers, rencontres de l'emploi dans l'ESS… Des événements dans tout l'arrondissement !

L’Économie Sociale et Solidaire (ESS) est «un mode d’entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l’activité humaine». Les entreprises de l’ESS répondent aux conditions suivantes :

  • Gestion démocratique : le principe « une personne =une voix » s’applique quelle que soit la somme investie au capital et le temps passé.
  • Utilité sociale du projet : une structure de l’Économie Sociale est nécessairement au service d’un projet.
  • Mixité des ressources : les ressources de ce secteur sont soit privées (coopératives et mutuelles), soit mixtes (associations).
  • Non-lucrativité individuelle : les excédents financiers ne peuvent pas donner lieu à une appropriation individuelle.

Au programme de la quinzaine de l'ESS :

ESS_marie11_2016.JPG

  • Conférences
    • Mardi 15 novembre à 19h00, à la Fondation pour le Progrès de l’Homme (38, rue Saint Sabin – Paris) => La société coopérative d'intérêt collectif (SCIC), un nouveau statut pour votre association ?
    • Mardi 29 novembre à 19h00, à la Pépinière 27 (27, rue du Chemin Vert – Paris) => Comprendre l'économie circulaire
  • Échanges autour de l'ESS
    • Mercredi 23 novembre à 19h00, Salle des mariages de la Mairie du 11e => Échanges autour de l’engagement solidaire et remises de trois prix à des associations et entreprises sociales innovantes agissant en France, ainsi que d’un prix « Coup de cœur du 11e ».
    • Jeudi 24 novembre à 18h30, Salle des fêtes de la Mairie du 11e => Atelier crowfunding
  • Balade-découverte
    • Vendredi 25 novembre de 14h30 à 16h30 => balade-découverte animée par un conférencier de la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement (DEVE) de la Ville de Paris, à la rencontre des associations ou entrepreneurs sociaux du 11e.
  • Les rencontres de l'emploi dans l'ESS : Lundi 21 novembre, salle des fêtes de la Mairie du 11e
    • 14h30 - 16h : Atelier SUCCESS (18-30 ans) => « Découverte de l’économie Sociale et Solidaire »
    • 15h - 16h : Création d’activité
    • 16h - 18h : Atelier « Recherche d’emploi dans l’ESS »

Inscriptions obligatoires par mail en précisant votre nom, votre prénom, et le ou les ateliers choisis sur cette adresse : comm11@paris.fr
Retrouvez tous les détails du programme en téléchargeant ce document, ou sur le site de la mairie, .


Pour aller plus loin, retrouvez ici notre filmographie sur le thème de l'ESS.

mardi 5 juillet 2016

Les Lucioles du doc lancent un appel à films thématique

L'association Les Lucioles Du Doc mène des partenariats avec une grande diversité de structures afin de mettre en place des espaces d'éducation à l'image et de réappropriation de différentes questions de société. Ayant comme outil principal le cinéma documentaire, l'association organise des projections-débats, des ateliers de réalisation ou de programmation, etc. À partir de la rentrée prochaine, Les Lucioles Du Doc va mettre l'accent sur la thématique de la Constitution, et lance un appel à films.

lucioles_doc_2016.PNG

Trois groupes - des lycéen-ne-s de Sarcelles, des femmes inscrites dans un chantier d'insertion professionnelle sur L'Île Saint-Denis, et des hommes détenus de la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis - seront réunis afin de questionner le rôle d'une Constitution et de rédiger l'ébauche d'une nouvelle organisation politique. L'ensemble du processus sera filmé par des personnes issues de chaque groupe, préalablement formées aux outils documentaires, et aboutira à la réalisation d'un long-métrage documentaire.

Afin de nourrir ce projet, l'association recherche activement des films documentaires, œuvres sonores ou webdocumentaires, abordant les questions suivantes : Constitution ; démocratie ; processus constituant ; formes alternatives d'organisation politique et sociale. Les films n'évoquant pas ces thématiques ne seront pas pris en considération.

Conditions :

  • Aucune limite d'année de production ou de contrainte de durée ne sont fixées.
  • Les films doivent être impérativement en langue française ou sous-titrés en Français.
  • Les copies sont à envoyer de préférence via des liens de visionnage ou par défaut en DVD (Les Lucioles Du Doc / 136, rue de Charonne / 75011 Paris), accompagnées d'un formulaire d’inscription télécharger ici.

jeudi 29 octobre 2015

Campagne de financement participatif pour le film "Le Rêve perdu des hommes du fleuve"

Christophe Cordier, réalisateur de nombreux films recensés dans la Base cinéma et société, lance un appel pour le financement participatif de son prochain film Le Rêve perdu des hommes du fleuve, appel que nous nous permettons de relayer auprès de vous aujourd'hui. Un film autour de la réappropriation des cultures indigènes, de l’écologie politique, et un voyage cinématographique en Amazonie péruvienne.

reve_hommes_fleuve_cordier.PNG

Iquitos, Pérou, le jour émerge à peine de la nuit.
 De jeunes étudiants indiens se frottent les yeux. Debout devant leurs pupitres, ils entonnent un chant péruvien. Leur castillan est fragile, les rires se contiennent. Un enseignant Indien à la peau cuivrée leur demande de s'assoir. Nous sommes à "Rios de Saber", les Rivières du Savoir…

Rendez-vous sur la page du film pour tout savoir de cette aventure et la soutenir !

vendredi 23 octobre 2015

"Cinéma, mode d’emploi. De l’argentique au numérique", par Jean-Louis Comolli et Vincent Sorrel

Une fois n'est pas coutume, c'est aujourd'hui non pas une projection mais un livre que nous nous permettons de vous conseiller, paru récemment aux Éditions Verdier : Cinéma, mode d’emploi. De l’argentique au numérique, par Jean-Louis Comolli et Vincent Sorrel.

cinema_mode_d_emploi.jpg

La numérisation du cinéma, de la prise de vues à la projection, menace de l’entraîner dans l’accélération générale du monde. Informations, spectacles, publicités, marchés, la pression monte.
Or, le spectateur de cinéma résiste à être traité comme un consommateur de spectacles. C’est une chance : art du temps, le cinéma nous invite à entrer dans des formes et des durées qui ne sont pas celles de l’expérience courante. Dans un monde saturé d’images, le hors-champ qui s’ouvre dans les salles de cinéma est l’aventure d’une liberté de nos imaginaires.
Le lecteur trouvera dans les quelque deux cents entrées de cet abécédaire une approche à la fois pratique, technique et théorique des gestes, des pensées et des outils qui font le cinéma, de l’argentique au numérique. L’histoire des techniques éclaire leur usage.
Le cinéma est désormais dans toutes les mains, et c’est tant mieux : contre la dislocation du présent, il est encore ce qui nous réunit.

Retrouvez ici l'article rédigé par Arnaud de Mezamat sur le site film-documentaire.fr.

Et rendez-vous pour en savoir plus sur cet ouvrage.

vendredi 2 octobre 2015

Sortie en salles du film "C'est quoi ce travail ?" (14 octobre 2015)

Nous sommes heureux de relayer auprès de vous la sortie d'un film que nous avons vu, et aimé, lors de la dernière édition du cinéma du Réel, et qui sort en salles très prochainement : C'est quoi ce travail, de Sébastien Jousse et Luc Joulé.

cest-quoi-ce-travail-affiche.jpg

Ils sont au travail. Les salariés d’une usine qui produit 800.000 pièces d’automobile par jour et le compositeur Nicolas Frize dont la création musicale s’invente au cœur des ateliers. Chacun à sa manière, ils disent leur travail. Chacun à sa manière, ils posent la question : alors, c’est quoi le travail ?

Des informations complémentaires et la bande-annonce du film sont à retrouver sur cette page .
Vous pouvez également contacter Philippe Hagué (hague.philippe@gmail.com) pour toute question ou pour organiser la projection du film
Rendez-vous en salles dès le 14 octobre !

vendredi 21 août 2015

Ateliers vidéo Jemmapes 2015-2016

La rentrée approche, et c'est cette fois-ci pour relayer une proposition de formation à la réalisation filmique que nous venons aujourd'hui vers vous. Les ateliers vidéos Jemmapes reprennent la semaine du 14 septembre, et proposent deux formations, dirigées par la réalisatrice Marina Galimberti.

making_of_300ko.jpg

  • Atelier d'initiation aux techniques et pratiques de la réalisation de fictions et documentaires (niveau débutant)
    • Apprentissage des techniques de base de prise de vue (en HD), prise de son, éclairage, montage (Final Cut).
    • Notion et méthode de l'écriture de scénario pour documentaires et fictions.
    • Exercices pratiques de tournage et montage.
    • Réalisation de courts-métrages, à partir des sujets proposés par les participants.
    • Diffusion publique en clôture de l'atelier à l'écran de la Scène du Canal.

Cours hebdomadaires : les lundis ou les jeudi, de 19h30 à 22h30 + un samedi par trimestre, de 14h à 19h.
Programme complet à télécharger ici.

  • Atelier d'écriture et de création filmique (avancés, professionnels).
    • Aide à l'écriture, au développement et à la réalisation de projets personnels documentaires et fictions.
    • Perfectionnement des techniques de tournage et de post-production.
    • Master-class : rencontres pédagogiques avec des professionnels autour de sujets spécifiques
    • Diffusions publiques trimestrielles à l'écran de la Scène du Canal.

Cours : Le premier lundi ou le dernier jeudi du mois, de 19h30 à 22h30 + un samedi par mois, de 14h00 à 19h00. Programme complet à télécharger ici.

Renseignements et inscriptions à l'accueil de l'Espace Jemmapes, du lundi au vendredi 10h-20h, les samedis 14h-19h.

Notez également que vous pourrez découvrir les films réalisés lors des ateliers 2014-2015 le lundi 5 octobre à partir de 19h30, au Théâtre de l’Espace Jemmapes, 116 quai de Jemmapes, Paris.

mercredi 29 juillet 2015

Un été hors du ciné : organisez une projection de Tom le Cancre dans votre village !

Nous relayons la lettre de l'association Lanterna Magica qui propose l'organisation de projection du film Tom le cancre dans des villages dépourvus de salles de cinéma. Si la proposition vous tente, n’hésitez pas à vous mettre en contact avec l'association !

tom_cancre.jpg

Cher(e) Maire, cher(e) responsable de la Culture,

A l'initiative de l'association Lanterna Magica 07, nous vous invitons chaleureusement à découvrir et participer à notre opération culturelle sans précédent, dès et été et jusqu'à Noël sur l’ensemble de la France.

Elle a l’ambition de redonner vie au cinéma dans des communes sans salle de cinéma, avec, en première exclusivité mondiale : Tom le cancre, dernier film du cinéaste ardéchois Manuel Pradal.

Tom le cancre est un film d'aventures avec pour acteurs, 15 enfants de 5 ans, tourné en Ardèche, Drôme, Gard et Var. Fruit d'un atelier associatif, c'est un film jeunesse et famille, qui enchantera petits et grands, pour sa poésie, sa tendresse, sa fantaisie.
Nous voulons créer autour d'un don modique à notre association un partenariat avec mille lieux sans cinéma. C'est à dire, à l'instar des cafés littéraires ou philosophiques, ou autrefois des cinéclubs, réinventer un lieu de partage et de convivialité avec une semaine de séances à votre guise, sous des modes divers et imaginatifs, pour les scolaires, la population, les touristes.

Cafés, place de village, maison pour tous, écoles, églises, site historique, gymnase, salle de spectacles, hôpitaux, centre aérés, colonies...avec une projection sur un drap blanc, un home cinéma, une télé géante accrochée au balcon, un mur, un écran gonflable, un lecteur DVD en batterie de plusieurs télés, un écran plat XXL dans un escalier, une rue, un jardin…

Nous aimerions proposer avec vous à nos enfants, des histoires de cinéma dans des lieux nouveaux de proximité, insolites, oubliés, solidaires et collectifs, pour s'évader, découvrir, s'enrichir, se distraire, débattre, autres que les solitudes parfois mortifères d'Internet.

Lanterna Magica 07 signe un partenariat exclusif avec les communes adhérentes et veut prendre date pour s'inscrire dans la durée, avec d'autres films, déjà en préparation. Et qui seront vus chez vous, avant ou sans la capitale et tout autre mode de diffusion.

Libre à vous d'en faire un événement gratuit ou payant.

Nous préconisons devant l'investissement modique la gratuité afin que cette action culturelle se poursuive comme elle s'est construite, autour du bénévolat et de la passion du cinéma. Si vous instaurez une billetterie, sachez que vous serez soumis à la redevance SACEM (droits musicaux). Lanterna Magica 07,organisateur de l'évènement, prend en charge et s'acquitte des droits SACEM sur la projection gratuite.
Nous espérons donc vous compter dans notre grande chaîne participative pour créer ce lien partagé et festif autour du septième art.

Et communiquer, échanger, via notre site, de commune en commune, sur cette aventure singulière et enthousiasmante.

Merci de vous connecter au site www.tomlecancre.com qui vous présente le film, sa bande annonce... Ainsi qu'au lien www.lecinemafaitlemur.com pour découvrir son mode de diffusion unique dans le paysage cinématographique français.

Que vive grâce à vous le cinéma fait main, des prés et des champs, des quartiers et des bourgades !

Bien cordialement,

L'association Lanterna Magica 07 (lanterna.magica07@gmail.com)

jeudi 22 janvier 2015

MACBETH KANAVAL au Théâtre du Soleil (du 16 au 28 janvier 2015)

Nous suivons attentivement les activités du Théâtre du Soleil, et, nous nous permettons donc de relayer auprès de vous l'annonce du spectacle MacBeth Kanaval. Ce spectacle, invité par le Théâtre du Soleil et avec son soutien, sera joué entre le 16 et le 28 février 2015, à l'Atelier de Paris-Carolyn Carlson, sur le site de la Cartoucherie.

macbeth_kanaval.JPG

Voici quelques extraits de la note d'intention :

Macbeth est l’excroissance maligne d’un pouvoir édifié sur la violence où le meurtre est la règle et non l’exception. Ce pouvoir condamne l’homme criminel mais légitime le soldat qui tue. Pour nous, Macbeth raconte un projet politique stérile, le symptôme d’une maladie qui infecte le corps de l’état – l’histoire d’un échec en germe dans tout état.

Macbeth tue le roi pour être roi. Mais « le sang appelle le sang ». Le meurtre sériel de Macbeth instaure la répétition de l’acte, du temps, détruit la narration. Une stase sans fin s’ouvre et se ferme en miroir sur les mêmes images : un homme ensanglanté, une décapitation, un couronnement. C’est une intersection entre deux possibles : répéter le meurtre ou ne pas le répéter. Mais le meurtre engendre le meurtre et ne peut pas suspendre l’hémorragie de l’histoire. La conscience soudaine de ce crime perpétré hors du cadre de la guerre ouvre chez Macbeth une brèche qui tue le sommeil et l’oubli. Elle le place à la lisère de deux mondes où les morts accumulés de l’Histoire viennent l’effrayer et hantent l’espace du théâtre. Ce surcroît d’humanité le rend inapte à l’exercice du pouvoir. Il rate son entrée sur la scène de l’Histoire.

Au moment où meurt Lady Macbeth, Macbeth, « pauvre acteur », découvre qu’il a toujours été seul, que le dialogue du théâtre n’était qu’une illusion, le langage un vacarme, le récitant un fou attelé à une tâche impossible. Le monde n’est qu’un théâtre, le lieu où s’exhibe la défaite du sens : « un récit / Conté par un idiot, plein de bruit et de fureur, / Ne signifiant rien. ».

Notre adaptation concentre et précipite ce récit à partir de fragments - elle en fait la matière d’un long poème dramatique découpé en mouvements. Notre montage fait apparaître les raccords analogiques et thématiques, creuse les leitmotivs primitifs qui structurent souterrainement le texte, soulève les images qui peuplent l’insomnie des corps et des voix. Ce matériau choral est porté par cinq acteurs et une partition sonore.

Rendez-vous du 16 au 28 février 2015
À l’Atelier de Paris-Carolyn Carlson
Tous les renseignements pratiques sont à retrouver ici